Ile Maurice: Affaire des coffres-forts - Les avocats de Ramgoolam réclament la radiation des charges

Revirement de situation dans le cadre de l'affaire des coffres-forts, dans laquelle Ramgoolam fait l'objet de 23 chefs d'accusation. En cour ce vendredi 14 juin, la défense, par le biais de Me Gavin Glover Senior Counsel, assisté de Robin Ramburn SC, Yanilla Moonshiram, Asif Moollan et Hisham Oozeer, a réclamé l'arrêt des procédures dont Navin Ramgoolam fait l'objet en vertu de la Financial Intelligence and Anti Money Laundering Act (FIAMLA).

«Defense moves that the charges be dismissed in as much as the failed test of certainty required under the Constitution in order for defense to be prepared...» lance l'avocat de l'ex-Premier ministre devant les magistrats Pranay Sewpal et Navina Parsooramen de la cour intermédiaire.

Cela, après que Me Denis Mootoo, du bureau du Directeur des poursuites publiques a objecté à fournir des détails réclamés par la défense. Celle-là demande la communication des dates exactes sur chaque délit qu'aurait commis Navin Ramgoolam.

Me Glover demande également la communication de l'identité des personnes avec qui Navin Ramgoolam aurait effectué des transactions.

Ce dernier a, dans un autre volet, voulu savoir si ce sont 23 transactions séparées. Ce à quoi Me Denis Mootoo a répondu par l'affirmative. Sauf qu'il dit estimer que ce serait prématuré de révéler d'autres détails. «L'identité des personnes demeure inconnue. Ce n'est que lorsque des témoins défileront à la barre que des preuves seront apportées», dit l'avocat de la poursuite.

C'est alors que la défense qui a réclamé la radiation des charges, indique qu'elle objectera à la production des preuves. «We should argue on the preliminary issue», dit Me Glover. Navin Ramgoolam est poursuivi sous la FIAMLA.

Le procès se poursuivra le 12 septembre.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.