14 Juin 2019

Cameroun: La troisième campagne nationale de distribution gratuite des MILDA est lancée

Le gouverneur de la région du littoral en personne a procédé ce jeudi à Douala au lancement officiel de cette autre campagne .

Le paludisme reste la première cause de mortalité au Cameroun et même en Afrique subsaharienne. Au Cameroun, on a enregistré en 2017 , 3195 décès liés au paludisme avec une forte moyenne chez les enfants de moins de 5 ans. Ce qui fait de cette maladie un véritable frein pour l'économie de l'Afrique car elle s'est avérée comme étant la première cause d'absentéisme au travail et aussi la première cause d'absentéisme scolaire ceci entraînant des coûts énormes en terme de soin occasionnant aussi des pertes évaluées à 12 milliards de dollars par an en Afrique.

Assez d'élément pour faire de la lutte contre ce fléau une priorité pour tous les gouvernements. D'où cette autre campagne nationale de distribution gratuite des moustiquaires imprégnées à longue durée d'action(Milda). Il est question ici d'assurer une couverture universelle à travers la distribution de ces MILDA à 100%de la population camerounaise.Cette campagne qui s'ouvre ce jour est organisée en trois phases couvrant plusieurs régions:

La phase 1 pour les régions de l'Est, du Sud, de l'ouest et une partie du littoral; la phase 2 pour les régions de l'extrême nord, du Nord et de l'Adamaoua et la phase 3 pour les régions du sud-ouest, du Nord-ouest, du centre et une partie du littoral.

Cette campagne se fera donc en trois étapes principales que sont le dénombrement des ménages, la distribution des Milda et l'installation puis l'utilisation des MildaCe jeudi , c'est l'hôpital de district de Logbaba qui a abrité la cérémonie officielle de lancement dans la région du littoral. Ici aussi cette distribution se fera en deux phases. Une première qui ira du 13 au 17 juin qui va concerner un certain nombre de district de santé de la région du littoral et la deuxième phase suivra.

Il est demandé aux différents ménages qui ont été préalablement dénombrés de se présenter aux points de distribution qui leur ont été annoncé pendant la phase de dénombrement pour retirer leurs moustiquaires munis de leurs coupons de distribution.

Cameroun

Dix pays potentiellement à risque, selon la Coface

En dix ans, le nombre de conflits a doublé en Afrique. La Compagnie française d'assurance pour le commerce… Plus »

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.