14 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Le Mouvement Social et l'AAD placent Félix Tshisekedi devant ses responsabilités !

Pour éviter que la situation ne dégénère, le Mouvement Social et l'Alliance pour l'Alternance Démocratique, à l'issue d'une réunion extraordinaire élargie aux Députés et Sénateurs, demandent à Félix Antoine Tshisekedi d'interpeller, sans délais, les Hauts Magistrats de la Cour Constitutionnelle sur les irrégularités flagrantes décriées par la classe politique, l'opinion nationale et internationale.

Il devrait, selon les termes repris dans leur déclaration, amener la Cour Constitutionnelle à rapporter ses arrêts pour cause d'irrégularités dues au non-respect des dispositions de l'article 74 de la Constitution. Le Mouvement Social et l'Alliance pour l'Alternance Démocratique proposent, par ailleurs, à Félix Tshisekedi de convoquer le Conseil supérieur de la magistrature pour statuer sur le cas des Magistrats dont le comportement individuel a gravement porté atteinte à la stabilité des institutions, à la cohésion et à l'unité nationale.

Puis, de procéder à la restructuration et à la recomposition de la Cour constitutionnelle aux fins de garantir son indépendance et sa crédibilité et de mettre à la disposition de la justice les magistrats cités dans les cas de corruption avérée et ou dénoncée. Mais, en attendant, le Bureau politique du Mouvement Social et de l'Alliance pour l'Alternance Démocratique a décidé de suspendre la participation de ses Sénateurs, Députés nationaux et provinciaux aux activités des institutions nationales et provinciales jusqu'à nouvel ordre. Aussi, invitent-ils leurs militants membres, en particulier, et la population congolaise, en général, à se mobiliser massivement en prévision de la marche pacifique qui sera organisée, le 30 juin prochain et des différentes manifestations à venir et à rester vigilants contre tous les ennemis de l'unité et de la cohésion nationale.

Déclaration politique des Regroupements

Mouvement Social (MS) et Alliance pour l'Alternance Démocratique (AAD)

Le Bureau politique du Mouvement Social (MS) et de l'Alliance pour l'Alternance Démocratique (AAD), a tenu ce jeudi 13 juin 2019, une réunion extraordinaire élargie aux Députés et Sénateurs.

Au cours de celle-ci, l'actualité politique nationale, dominée par les derniers arrêts de la Cour Constitutionnelle, a servi de base aux discussions au terme desquelles les décisions suivantes ont été prises.

Faisant le constat du caractère inique et irrégulier des arrêts de la Cour Constitutionnelle, au regard de la procédure et du délai légal, visant expressément l'anéantissement de la participation de l'opposition à l'Assemblée nationale et au Sénat, le Bureau politique recommande à Monsieur Antoine Félix Tshisekedi, Président de la République, Chef de l'Etat, Magistrat suprême,

D'interpeller sans délais, les Hauts Magistrats de la Cour Constitutionnelle sur les irrégularités flagrantes décriées par la Classe politique, l'opinion nationale et internationale,

D'amener la Cour Constitutionnelle, à reporter ses arrêts pour cause d'irrégularités dues au non-respect des dispositions de l'article 74 de la Constitution

De convoquer le Conseil supérieur de la magistrature pour statuer sur le cas des Magistrats dont le comportement individuel a gravement porté atteinte à la stabilité des institutions, à la cohésion et à l'unité nationale

De décider de la restructuration et de la recomposition de la Cour constitutionnelle aux fins de garantir son indépendance et sa crédibilité

De mettre à la disposition de la justice les magistrats cités dans les cas de corruption avérée et ou dénoncée

Dans cette attente, le Bureau politique a décidé de suspendre la participation de ses Sénateurs, Députés nationaux et provinciaux aux activités des institutions nationales et provinciales jusqu'à nouvel ordre.

Le Bureau politique invite les militants membres du mouvement Social et de l'Alliance pour l'Alternance Démocratique, en particulier, et la population congolaise, en général, à se mobiliser massivement en prévision de la marche pacifique qui sera organisée, le 30 juin prochain et des différentes manifestations à venir et à rester vigilants contre tous les ennemis de l'unité et de la cohésion nationale.

Fait à Kinshasa, le 13 juin 2019

Pour le Bureau politique,

Le Rapporteur

Congo-Kinshasa

L'Union africaine déconseille les restrictions de voyage Ebola

Malgré le risque de propagation dans la région, il ne faut pas imposer des restrictions de voyage aux… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.