13 Juin 2019

Mécanisme de coordination sous-régional pour l'Afrique de l'Est et australe s'engager à soutenir la ZLECA et l'industrialisation dans les deux régions

Livingstone, Zambie — - La réunion annuelle des parties prenantes de 2019 sur le Mécanisme de coordination sous-régionale pour l'Afrique de l'Est et australe adopte une document final visant à prendre des mesures pour se repositionner dans la réalisation de ces deux objectifs, l'Agenda 2063 et le Programme de développement à l'horizon 2030.

Mis en place en novembre 2010, en tant que organes auxiliaires du Mécanisme de coordination régionale (MCR), les Mécanismes de coordination sous-régionaux (SRCM) constituent un cadre pour le soutien du système des Nations Unies à l'Union africaine (UA), son nouveau Programme de partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), ses Communautés économiques régionales (CER) et ses Organisations intergouvernementales (OIG).

La réunion a été organisée par la Commission économique pour l'Afrique, les Bureaux sous-régionaux de la CEA pour l'Afrique de l'Est et australe (BSR-AE / AA), sur le thème « Promouvoir l'industrialisation grâce à la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECA) : le rôle des Communautés économiques régionales (CER) et Organisations intergouvernementales (OIG) en Afrique de l'Est et australe ».

Said Adejomubi, Directeur du bureau de la CEA pour l'Afrique australe, souhaite la bienvenue aux participants au nom de toute la famille des Nations Unies. Il informe la réunion que « travailler ensemble de manière collaborative n'est pas un choix mais une nécessité pour les organismes des Nations Unies, les CER et les OIG ». Les défis du développement de l'Afrique - pauvreté, inégalités et chômage croissant des jeunes exigent que tous les partenaires unissent leurs efforts pour mettre les régions du Sud et de l'Est sur la voie d'une croissance et d'un développement durables. « Le SRCM pour l'Afrique de l'Est et australe offre cette opportunité unique de le faire », Il ajoute

La réunion a rassemblé plus de 40 délégués d'organisations / institutions concernées du SRCM pour l'Afrique de l'Est et australe, y compris l'Union africaine (UA), les CER, les OIG et les organismes des Nations Unies dans les deux sous-régions.

La première session, consacrée à la collaboration intra-ONU par le biais du SRCM, était présidée par M. Charles Kwenin, Président par intérim des Objectifs de développement durable des Nations Unies pour l'Afrique de l'Est et l'Afrique australe. M. Kwenin applaudit l'engagement des organismes de l'ONU de faire avancer le programme. La famille des Nations Unies convient de la nécessité de travailler en collaboration pour soutenir la mise en œuvre des initiatives de la ZLECA et de l'industrialisation en optimisant les synergies au sein des Nations Unies.

La deuxième session concernait les points focaux de la CUA, des CER et des OIG pour la SRCM afin de définir des stratégies visant à promouvoir une collaboration et une coordination efficaces dans le cadre de la SRCM. Dans son exposé principal, S.E. Amb. Kipyego Cheluget, félicite la CEA, en tant que secrétariat, tous les organismes des Nations Unies, les CER et les OIG pour « leur rôle efficace dans le soutien du processus de SRCM depuis sa création et en organisant régulièrement une réunion des parties prenantes et en assurant un suivi continu des recommandations ». Il souligne que le Mécanisme de coordination régionale-Afrique et ses Mécanismes de coordination sous-régionaux sont devenus des cadres clés permettant à la famille des Nations Unies de collaborer ensemble pour soutenir les priorités de l'UA et de ses organes, les CER et autres OIG sur le continent.

Au terme des deux journées de consultations, la réunion a adopté un projet de document final dont la principale recommandation consiste à « renforcer l'action collective de différents organismes des Nations Unies afin de renforcer l'appui fourni à la Commission de l'Union africaine, ses organes, les États membres, les CER et les OIG pour la réalisation des objectifs, le Programme de développement à l'horizon 20302 et l'Agenda 2063 ».

La réunion contribuera également à améliorer les connaissances sur la ZLECA, y compris la dimension genre et la ZLECA, et son rôle dans la promotion de l'industrialisation régionale. Il a été conclu que l'appui fourni par l'ONU aux CER, aux OIG et aux États membres inclura des programmes et des initiatives visant à lutter contre la migration, l'égalité des sexes, les droits de l'homme et les compétences.

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.