13 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Affaire corruption Lupopo-Renaissance - La LISPED invite les autorités à se saisir du dossier et à punir les auteurs

Une vidéo a circulé au lendemain du match Lupopo-Renaissance comptant pour les demi-finales de la 55ème édition de la Coupe du Congo, le mardi 11 juin dernier, faisant état d'une série d'actes frisant la corruption. La Ligue sportive pour la promotion des droits de l'homme (LISPED), qui a mis la main sur cette vidéo, estime que ce sont des actes qui ne peuvent pas rester impunis.

Le président de cette grande structure d'appui aux sports congolais, Me Alain Makengo, avocat de son état, l'a dit ce jeudi 13 juin, dans un point de presse qu'il a tenu au stade des Martyrs de la Pentecôte.

La LISPED demande aux autorités sportives du pays de ne pas banaliser le fait, il est grave. Elle les invite à se saisir vite du dossier, et punir sévèrement les auteurs de ce qu'elle qualifie de "corruption" ; et qu'ils soient mis hors état de nuire dans les milieux du sport.

La LISPED explique que : « nul ne peut se faire justice suite à la manière dont nous avons vu comment le secrétaire Mwamba Geantimy du FC Renaissance a été traité pour avoir ses aveux. La LISPED s'est dit préoccupée dans cette vidéo par le récit de ce secrétaire qui a enfin donné la voix. La LISEPD condamne avec la dernière énergie ce comportement qui gangrène le football, en général et, le football congolais, en particulier ».

Par ailleurs, la LISPED félicite le joueur Ikoyo Iyembe du FC Renaissance qui a pu dénoncer ces actes et décourager ces auteurs.

Pour rappel, ce match, entaché de beaucoup d'irrégularités, s'est soldé par la victoire de Renaissance aux tirs au but. Lupopo malgré tout, ne gagnera plus la 55ème édition de la Coupe du Congo de football en dépit de sa forte détermination. Les Cheminots se sont arrêtés en demi-finales, au terme d'un match amplement disputé. Aux temps règlementaires, les deux équipes se sont quittées sur la marque d'un but partout (1-1). Lupopo a ouvert le score à la 44ème minute par l'entremise de Massini. Renaissance dominatrice à la deuxième période, a vite égalisé à la 51ème minute par Ikoyo Iyembe.

Le FC Saint Eloi Lupopo n'a battu que l'AS Nyuki de Butembo 1-0, aux quarts de finales. L'unique but de la partie a été l'œuvre de Joël Lody d'une tête sur un coup-franc de Cédric Ngulunbi à la 22ème minute.

Après avoir été écarté en demi-finale en 2015, champion en 2016 et demi-finaliste en 2018, voici, le FC Renaissance en finale. C'est la deuxième depuis sa création en 2014. Elle jouera Maniema Union de Kindu qui s'est débarrassé de Bukavu Dawa (1-0).

Congo-Kinshasa

Inquiétude au sujet de contrats attribués à l'homme d'affaires Jammal Samih

En République démocratique du Congo (RDC), le président Felix Tshisekedi a visité plusieurs… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.