Cote d'Ivoire: Amélioration du cadre de vie - Une politique nationale bientôt définie

Le cadre de vie urbain s'est dégradé avec les occupations anarchiques. Le ministère de la Ville est déterminé à trouver une solution durable à cette problématique. C'est dans ce cadre que le titulaire de ce département ministériel François Amichia a jugé opportun d'organiser un séminaire sur la formulation de la politique nationale de la ville en Côte d'Ivoire du 12 au 14 juin à l'hôtel Radison Blu à Port-Bouët.

Hier à l'ouverture des travaux, le ministre François Amichia a situé l'importance du séminaire. Il a indiqué qu'il vise d'une part à discuter de la problématique du développement urbain en Côte d'Ivoire et d'autre part à s'inspirer de quelques modèles réussis en matière d'encadrement de l'urbanisation. Ce qui devra déboucher sur un document de référence de politique nationale de la ville. Amichia a expliqué que la création du ministère de la Ville est motivée par la volonté du président de la République Alassane Ouattara de mettre fin à la crise urbaine. Selon lui, la création d'un ministère exclusivement dédié à la ville et des ministères techniques préexistants nécessite la mise en place d'un cadre d'actions pour l'amélioration du cadre de vie des Ivoiriens.

Pour mener à bien cette mission, François Amichia a souligné la nécessité de créer un consensus avec l'ensemble des acteurs et partenaires dans le domaine urbain. Le ministre de la Ville a indiqué que la réponse aux préoccupations visant à améliorer le cadre de vie des populations tel que voulu par le chef de l'Etat justifie la tenue du séminaire autour du thème « Construire ensemble la ville ivoirienne de demain ». « La réussite du changement de cap de la politique de l'urbanisation suppose que le contenu de l'encadrement de l'urbanisation recherché soit défini par tous les acteurs », a déclaré hier François Amichia à l'ouverture des travaux. Représentant le Premier ministre Amdou Gon Coulibaly, le ministre d'Etat, ministre de la Défense Hamed Bakayoko a félicité François Amichia d'avoir donné de la valeur à ce nouveau ministère. Il a dit ne pas être surpris du travail qu'abat le ministre de la Ville pour améliorer le cadre de vie des populations ivoiriennes.

Le ministre d'Etat Hamed Bakayoko a fait savoir que 50% de la population mondiale vit en ville, un taux qui selon lui devrait atteindre 65% d'ici 2030. Le représentant du Premier ministre a déclaré que cette croissance démographique constitue une préoccupation pour les gouvernants. La Côte d'Ivoire sous la houlette du président Alassane Ouattara a décidé de faire face à cette situation par la création d'un ministère de la Ville. Il n'a pas manqué de remercier le ministre François Amichia pour avoir réussi en moins d'un an une plus grande visibilité à la vision du chef de l'Etat par la création du ministère de la Ville. Michelle Sarban, présidente de la fondation R20 et administratrice du Fonds de développement mondial des villes, au nom des partenaires techniques et financiers a salué l'initiative d'organiser un séminaire pour définir une politique nationale. Elle a également félicité le président Alassane Ouattara d'avoir été le premier chef d'Etat à créer un ministère pour résoudre les problèmes liés à l'urbanisation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Patriote

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.