Sénégal: Criminalisation du viol, lutte contre les violences faites aux femmes, adoption du code de l'enfant - Macky Sall accule ses ministres

Le chef de l'Etat, Macky Sall, a profité de la réunion hebdomadaire du Conseil des ministres pour inviter son gouvernement à prendre les mesures idoines afin de lutter contre les violences faites aux femmes et aux enfants. Les directives de Macky Sall sont contenues dans le communiqué de la dite rencontre parvenu à la rédaction, hier, jeudi 13 juin.

Le Président de la République s'est dit « préoccupé par la maltraitance des enfants et des groupes vulnérables », et a rappelé au gouvernement la place centrale de la protection sociale des groupes vulnérables dans le Plan Sénégal émergent (PSE), lit-on dans le communiqué du Conseil des ministres parvenu à la rédaction hier, jeudi 13 juin. Face donc à cette préoccupation, le Chef de l'Etat a instruit le gouvernement d'évaluer « la mise en œuvre de la Stratégie nationale de protection de l'enfant, de veiller à l'adoption urgente du projet de loi portant Code de l'enfant, et de bien pré- parer l'organisation de la Jour- née africaine de l'enfance, prévue le 16 juin 2019 ».

S'agissant de la lutte préventive contre les violences faites aux femmes, le Président de la République s'est félicité de la tenue prochaine du 16 au 18 juin 2019 du premier Sommet africain sur les Mutilations génitales féminines et le mariage d'enfants, rapporte par ailleurs le document.

Le Chef de l'Etat a demandé en outre au gouvernement « l'impératif de lutter avec rigueur contre les violences de toute nature, faites aux femmes, et de conforter leur rôle indispensable dans l'épanouissement et le bien-être familial. Il a instruit à ce titre, le gouvernement de finaliser avant fin septembre 2019, l'élaboration d'un plan national de lutte contre les violences faites aux femmes sur la période 2019-2024 ».

Selon toujours le communiqué du Conseil des ministres, le président de la République a par ailleurs instruit le ministre de la Justice et celui en charge de la famille de « faire adopter avant fin octobre 2019, les nouveaux dispositifs législatifs et réglementaires criminalisant le viol et la pédophilie ». Sur un autre volet, le Chef de l'Etat a informé le conseil de la réunion qu'il a présidée sur les autoroutes et a invité, en conséquence, le ministre en charge des Infrastructures, en rapport avec les ministres des Finances et de l'Economie à prendre toutes les dispositions utiles afin d'asseoir une exploitation optimale du patrimoine autoroutier non concédé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.