Sénégal: Préparatifs de l'hivernage au Fouladou - Cession des semences à un rythme satisfaisant

Pour le Fouladou, la cession des intrants (semences, engrais) et du matériel agricole se poursuit en cette veille d'hivernage proprement dit où dominent les travaux pré-hivernage de défrichement, de nettoyage et de brûlis des champs, du décorticage de l'arachide coque, de l'égrenage des épis de maïs.

De manière globale, le niveau de distribution des semences est ainsi jugé « satisfaisant » par le Directeur Régional de Développement Rural : « sur un quota de 6445 T de semences d'arachide qu'on devait emmener au niveau des commissions, on est actuellement à un taux de mise en place de 95% », a indiqué Dr Abibou Laye Sidibé. C'est à l'occasion de la réunion de la Commission régionale de supervision et de contrôle de la cession des intrants et de suivi de la campagne présidée le mercredi 12 juin par le Gouverneur de région. Une rencontre organisée pour faire le point des préparatifs de la campagne en cours.

Le Chef de service Régional de l'agriculture de se féliciter à cette occasion de la qualité des semences distribuées. A l'en croire, « les 51% des semences d'arachides acheminées sont certifiées ». Ce qui, de l'avis de M Sidibé, constitue « un grand pas en avant ». En ce qui concerne la filière riz, au total « 1115 tonnes de semences sont mises en place à ce jour dans le cadre du Programme National d'Autosuffisance en Riz », a informé le patron de la Direction Régionale de Développement Rural de Kolda.

Retard des pluies

Une note des services météorologiques reconnait le retard à ce jour de la pluviométrie : aucune pluie significative n'a été enregistrée sur tout le territoire depuis le début du mois de mai. En réalité, des événements pluvieux ont été notés durant les premières décades de mai et de juin 2019 et se sont limitées essentiellement dans les régions de Tambacounda et de Kédougou. Les quantités reçues sont comprises entre 1 et 7 mm. Parmi les postes suivis, Salémata a reçu la quantité la plus importante, 7 mm le 10 juin. A la même période en 2018, la démarrage bien que timide était meilleur car la région de Kédougou avait déjà démarré sa saison (le 03 juin).

Le démarrage qui commence a être tardif dans la zone Sud-Est, semble confirmer les résultats de la prévision saisonnière des précipitations. Dans la note sur le bulletin météo, il est précisé que dans le but de pallier aux prévisions saisonnières de la campagne 2019/2020 et éventuellement maximiser les productions, le ministère d e l'Agriculture et de l'Equipement rural va privilégier les variétés à cycle court et tolérantes à la sècheresse pour les céréales et les légumineuses.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.