14 Juin 2019

Afrique: Cameroun Russie - Le courant passe

La journée nationale de ce pays fêtée mercredi à Yaoundé a donné l'occasion à l'ambassadeur, Anatoly Bashkin de saluer la clairvoyance et la sagesse du président camerounais.

Paul Biya est l'un des dirigeants africains les plus attendus le 24 octobre prochain en Russie au sommet Russie-Afrique. Grande première dans l'histoire des relations entre cette grande puissance mondiale et le continent, cette rencontre devra permettre de trouver «des solutions décisives pour le développement de la coopération politique, économique, commerciale et humanitaire», comme l'a souligné l'ambassadeur de la Fédération de Russie au Cameroun.

Dans son discours de circonstance prononcé mardi à Yaoundé à l'occasion de la Journée nationale de Russie, devant un parterre d'invités constitué de membres du gouvernement, de représentants du corps diplomatique et d'anonymes, Anatoly Bashkin a indiqué que le président camerounais, fort de la force de son expérience, est le bienvenu à cet évè nement.

« Nous comptons sur la participation active et la haute contribution aux travaux du forum de son excellence Monsieur le président du Cameroun, Paul Biya, un des dirigeants africains les plus expérimentés. Nous espérons que nos relations bilatérales voient des changements positifs », a indiqué le diplomate russe.

Au cours de son allocution, l'orateur a reconnu la forte implication des pays africains dans la « résolution des problèmes mondiaux y compris l'assurance de la stabilité internationale, la formation d'un ordre démocratique mondial et multipolaire, le renforcement du rôle central de l'ONU en matière de paix et de sécurité ainsi que la lutte contre le terrorisme international ». « Nous notons avec satisfaction que la Russie et les pays africains prennent des positions proches ou semblables sur de nombreuses questions, ce qui, bien entendu, contribue à l'efficacité de notre coopération sur la scène internationale », a souligné Anatoly Bashkin.

Le diplomate russe s'est également réjoui de ce que le rapprochement entre son pays et l'Afrique contribue à dynamiser davantage leurs relations commerciales et économiques. « On constate une croissance des échanges mutuels, l'intérêt des grandes entreprises russes pour la mise en œuvre des grands projets en Afrique, dans les domaines tels que la prospection géologique et l'extraction minière, le secteur de l'énergie, du pétrole et du gaz, ainsi que la haute technologie. Il y a des perspectives dans d'autres domaines tels que les transports, l'industrie, le secteur bancaire et l'agriculture », a-t-il affirmé.

Cameroun

Facilité élargie de crédit - 44,5 milliards de F de plus

En validant ce décaissement mercredi dernier à Washington, le conseil d'administration du Fonds… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.