Sénégal: Enquête judiciaire sur le «scandale» des contrats pétroliers et gaziers - Barth «disqualifie» Serigne Bass

Barthélémy Dias, le maire socialiste de Mermoz Sacré-Cœur est formel : en raison de la gravité des faits qui se rapportent au «scandale» Pétro-Tim, « Seule, la Haute Cour de justice est compétente pour en connaître». En conférence de presse organisée hier, jeudi 1 3 juin, il a ainsi disqualifié ouvertement le Procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, qui a ouvert une enquête judiciaire partie pour se confronter à des limites objectives, à défaut d'être « une enquête judiciaire dans le divertissement».

En conférence de presse organisée hier, jeudi 13 juin, le maire de Mermoz Sacre-Cœur, Barthélémy Dias, n'a pas porté de gants pour dire ses quatre vérités sur l'affaire des contrats relatifs au pétrole et au gaz qui éclabousse actuellement Aliou Sall, le maire de Guédiawaye, subsidiairement l'Etat du Sénégal et la galaxie présidentielle. Aussi a-t-il tenu à dire face à la presse : « Les graves accusations de la chaine BBC méritent des suites judiciaires voire des poursuites pénales contre tous les acteurs de faits délictueux».

Seulement, a tenu à préciser l'édile socialiste, en raison de la gravité de cette affaire et de l'identité des personnalités impliquées, «seule la Haute Cour de justice est compétente pour en connaitre» À l'évidence, a confié Barthélémy Dias dans la foulée, les faits imputables à Macky Sall et Aly Ngouille Ndiaye, le ministre de l'intérieur, sont constitutifs de délits graves. Barthélémy Dias s'est alors dit convaincu que l'enquête judiciaire ouverte par le Procureur de République sera confrontée à des limites objectives, notamment dans le cas où pour les besoins de son enquête, le juge d'instruction devrait entendre le président Macky Sall et des ministres jouissant de privilèges de juridiction. Et cela d'autant plus que, selon Dias, c'est le président Macky Sall lui-même qui « a signé les décrets d'approbation des conventions d'attribution de la concession d'exploitation des blocs de Cayar offshore et de Saint- Louis Offshore à Pétro-Tim limited ».

Commentant par suite la sortie d'avant-hier, mercredi, du procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, Barthélémy Dias l'assimile à un « véritable divertissement » pour amadouer le peuple Sénégalais. Pour le maire socialiste, l'enquête judiciaire diligentée par le Procureur vise seulement à soustraire de la justice de hautes personnalités de l'Etat citées dans cette affaire, y compris Macky Sall et Aly Ngouille Ndiaye, ministre chargé de l'Energie en 2012. Et d'indexer le chef de l'Etat : « Le président Macky Sall a signé ces décrets sachant qu'une mission de l'Inspection générale d'Etat était en cours sur cette affaire, que l'Etat du Sénégal était en contentieux avec Tullow Oil sur ces deux blocs et que son frère cadet, Aliou Sall, était le principal courtier que Pétro-Tim limited avait engagé pour négocier en son nom dans cette affaire».

Conséquence : avec le scandale révélé par la Bbc, fera comprendre Barthélémy Dias, «... le Président Macky Sall, paniqué à l'idée de devoir répondre de ses actes, cherche à se faire blanchir et à blanchir sa famille avec la complicité de certains fonctionnaires instrumentalisés qui remettent en cause la crédibilité et l'impartialité de l'Etat ». Le maire socialiste en conclura sur l'ouverture de cette enquête judiciaire par le Procureur de la République : « Comme tous les régimes délinquants, celui de Macky Sall veut noyer le poisson sur la nébuleuse qui entoure l'attribution de ces deux blocs à Pétro-Tim Limited. Il tente d'instrumentaliser la machine judiciaire contre les dignes fils de notre pays qui ont publié le rapport de l'IGE, au lieu de poursuivre les véritables responsables de ce scandale, c'est-à-dire ces délinquants en col blanc qui se trouvent au sommet de l'Etat».

ASSOCIATION DES MAIRES DU SENEGAL (AMS) : Barthélémy Dias démissionne

Face à la presse, l'édile de Mermoz Sacré-Cœur a fusillé avec la dernière énergie le soutien de ses pairs de l'Association des maires du Sénégal (Ams) à Aliou Sall, soupçonné de corruption par la chaine anglaise BBC. Pour autant, il a décidé de démissionner de l'Ams non sans inviter le maire de la ville de Dakar, Soham El Wardini, à rendre elle-même son tablier à l'Association des maires du Sénégal (Ams). « Je refuse d'appartenir à une association dirigée par un vulgaire voleur notoirement connu de tous », a fait savoir le premier magistrat de la commune de Mermoz Sacré-Cœur.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.