Togo: Les agropoles doivent pousser comme des champignons

14 Juin 2019

Hub logistique et financier, nouvelles technologies. Les débats ont tourné autour des ces grands thèmes lors du Forum économique Togo-Union européenne qui s'est achevé vendredi à Lomé.

Mais les défis concernent aussi - et surtout - l'agriculture. Le secteur est absolument vital ; il fait vivre et travailler une grande majorité de Togolais. Oublier cette évidence serait une grosse erreur.

C'est ce qu'a rappelé Reckya Madougou, conseiller du président Faure Gnassingbé et ancien ministre au Bénin dont elle est originaire.

Le gouvernement mise sur la transformation agricole l'augmentation des rendements. Un premier agro parc verra le jour à Kara (nord), d'autres devraient suivre, à condition que les financement privés soient au rendez-vous. Les dirigeants togolais s'y emploient avec le soutien de la Banque africaine de développement (BAD).

L'Etat n'entend pas investir directement dans l'agro business, mais confier cette tâche au secteur privé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.