Angola: 31 noyades à Luanda en six mois

Luanda — Trente et une noyades ont été enregistrées par le Service national de protection civile et pompier (SNPCB, sigle en portugais), à Luanda, de janvier à la première semaine de juin 2019, moins sept cas par rapport à la même période en 2018.

Selon le porte-parole du SNPCB, Faustino Minguês, qui a accordé vendredi une interview à l'Angop, la municipalité de Luanda était celle qui comptait le plus grand nombre de cas avec neuf décès, suivie des municipalités de Belas (8), Talatona (6), Cacuaco (4), Viana (3) et Kilamba Kiaxi (1) ont été suivies. Les victimes avaient entre 10 et 50 ans.

Au cours de cette période, les sapeurs-pompiers et nageurs-sauveteurs ont sauvé 40 nageurs de la noyade.

Selon le responsable, plus de 80% des noyades se sont produites sur les plages interdites de Pôr-do-Sol, Quilómetros et Ramiros (Belas), ainsi que dans la zone sud de Jango Veleiro, Chicala et Ponto Final (Ingombota).

D'autres décès ont été enregistrés dans des lacs, le canal Kicuxi, Rios Dande et Kwanzas et dans les bassins de rétention de Viana, Kilamba Kiaxi et Cacuaco.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 600 articles par jour provenant de plus de 150 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.