Algérie: Tiaret - Appels à assurer la protection juridique aux pharmaciens

Tiaret — Une première journée nationale pharmaceutique, organisée jeudi à Tiaret sous le slogan "Promotion du pharmacien", a mis l'accent sur l'importance d'organiser le secteur et d'assurer la protection juridique aux pharmaciens dans le domaine de la vente de produits psychotropes.

Le pharmacien et spécialiste en droit, Karim Meghirmi (Tiaret) a estimé, dans son intervention abordant la vente de produits psychotropes, qu'il est nécessaire de trouver des moyens juridiques pour légiférer des lois assurant la protection aux pharmaciens partant du constat d'un nombre croissant de poursuites judiciaires dans les dernières années par compréhension erronée de la loi portant sur la prévention contre la drogue et les psychotropes.

Il a également évoqué dans ce sens les agressions et la violence auxquels font l'objet des pharmaciens pendant l'exercice de leur activité à cause de la vente des produits psychotropes par des personnes en addiction.

Le chef du bureau de wilaya du Syndicat national algérien des officines privées de Tiaret, Safa Abderrahmane Boudali, a attiré, pour sa part, l'attention sur les risques encourus par les pharmaciens pour faute de listes officiels des psychotropes et leur publication sur le journal officiel.

Elle a fait remarquer que le pharmacien se voit ainsi sous la menace de poursuites judiciaires sans raison valable surtout concernant des psychotropes non classés.

Organisée par le bureau de wilaya de Tiaret du Syndicat national algérien des pharmaciens privés, cette rencontre a débattu aussi des compléments alimentaires et des herbes médicinales.

A ce sujet, le président du Syndicat national, Messaoud Lambri, a insisté sur le fait que les pharmaciens ont la priorité dans le commerce des compléments alimentaires et herbes médicinales, et à ne les pas laisser ce secteurs aux personnes non spécialisées dans ce domaine, ce qui représente un danger pour la santé publique.

Le directeur de la Santé et de la Population par intérim de la wilaya de Tiaret, Mokhtar Mokrane a souligné, à cette occasion, que le pharmacien est l'accompagnateur du citoyen surtout en matière d'usage des médicaments.

Le programme de la première journée nationale pharmaceutique, à laquelle ont assisté des pharmaciens et des professionnels de la santé, a comporté des communications abordant, entre autres, le rôle du syndicat national algérien des pharmacies privées, les psychotropes, les médicaments génériques et les nouvelles missions du pharmacien, ainsi qu'une exposition d'entreprises et de laboratoires de production du médicament.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Algerie Presse Service

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.