Afrique: Mondial 2019 - Le Cameroun subit une deuxième défaite face aux Pays-Bas

Pour son deuxième match de poule dans le Mondial féminin, le Cameroun a été battu par les Pays-Bas (1-3). Avec cette nouvelle défaite, les choses se compliquent pour les joueuses d'Alain Djeumfa qui ont pourtant montré un meilleur football que face au Canada.

Au stade du Hainaut de Valenciennes, ce samedi 15 juin, le Cameroun affrontait les Pays-Bas pour le compte de la deuxième journée du groupe E de la Coupe du monde féminine. Face aux championnes d'Europe en titre et à leur formidable public - qui formait les trois quarts des 22.423 spectateurs présents au stade du Hainaut -, les Lionnes ont enregistré une deuxième défaite en deux matchs (1-3).

Pour cette rencontre, le sélectionneur camerounais Alain Djeumfa alignait de nouveau une formation très défensive avec cinq défenseures, quatre milieux et Gaëlle Enganamouit seule en pointe. Une chose avait pourtant changé : les Lionnes jouaient plus haut et se montraient plus agressives que face au Canada, lors du premier match... au point de récolter trois cartons jaunes durant la partie.

Si les Néerlandaises menaient des attaques plus tranchantes, elles n'étaient pas dominatrices. Gabrielle Onguéné profitait d'un marquage relâché pour tirer de près mais manquait le cadre (22e). C'était un avertissement pour les Oranje qui subissaient le faux rythme imposé par leurs adversaires. Un point délicat subsistait dans le jeu camerounais : la faiblesse de la relance.

A la demi-heure de jeu, le match était devenu soporifique. Les supporteurs néerlandais et leur fanfare firent office de réveil pour leur équipe. A la 40e, un superbe mouvement sur la droite de l'attaque néerlandaise permettait à Miedema de placer une tête imparable aux six-mètres (1-0). Mais l'avance des Oranje ne fut que de courte durée. Trois minutes plus tard, sur un appel en profondeur, la petite Onguéné (1,53 mètre) se permettait de chiper le ballon de la tête à la grande gardienne néerlandaise Veenendaal (1,80 mètre) avant de marquer dans le but vide (1-1, 43e).

Des Oranje bien pressées

Ce que les Néerlandaises avalèrent à la mi-temps ? On ne le saura jamais. Toujours est-il que dès la reprise, une double erreur de la défense camerounaise à la suite d'un coup franc astucieusement tiré valait à Bloodworth de récupérer le ballon devant le but vide (2-1, 48e).

Peu avant l'heure de jeu, d'une reprise du plat du pied acrobatique, Miedema manquait le troisième but en plaçant le ballon au dessus de la cage de Ngo Ndom (57e). Par la suite, il faut croire que les Pays-Bas avaient anticipé la baisse de régime de leurs adversaires. Car les Oranje semblaient vouloir gérer leur petit but d'avance, n'accélérant que par à-coups, n'hésitant pas à laisser venir des Camerounaises en manque d'inspiration offensive. Du moins jusqu'à ce que les dribbles virevoltants d'Onguéné ne permettent de servir Akaba dont la reprise de près était détournée en corner (82e). C'était la balle de match, celle à ne pas manquer. Car trois minutes plus tard, Miedema, elle, ne loupait pas la cible après un slalom dans la surface des Lionnes (3-1, 85e).

Avec ce résultat, les Pays-Bas consolident leur première place dans le groupe E et se qualifient pour les huitièmes de finale. Les Camerounaises, elles, en occupent désormais la quatrième et dernière place. Pour connaître leur avenir dans la compétition, elles suivront avec attention la rencontre de ce soir, à 21 heures, entre le Canada et la Nouvelle-Zélande, avant d'affronter cette dernière jeudi 20 juin à Montpellier pour un troisième et dernier match forcément décisif.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.