15 Juin 2019

Cameroun: La culture Todjom s'exporte à Bruxelles

La communauté Todjom du Benelux a consacré la journée du 9 juin dernier à la célébration de ses valeurs culturelles à Bruxelles, capitale de l'Europe. A cette occasion, la soixantaine de membres effectifs, une cinquantaine d'enfants ainsi qu'une vingtaine de ressortissants Bandjoun par alliance se sont réunis autour d'un barbecue géant.Plusieurs ateliers ont retenu l'attention de l'assistance.

L'apprentissage du Ghomala'a la langue maternelle des fils et filles Bandjoun, l'initiation au chant et à la danse traditionnelle ainsi que la découverte des valeurs culinaires du terroir Binam.

Les enfants à l'honneur

Il s'agissait également pour les Bandjoun de partager un moment de détente en famille tout en accordant une place de choix à leurs enfants. Le château gonflable a été l'attraction la plus prisée des adolescents. La pêche au canard a particulièrement retenu l'attention des moins de 6 ans.

L'apogée de l'animation a été sans nul doute le chant de ralliement des Todjom interprété par les adolescents sous l'œil bien vaillant de leur marraine et initiatrice Danièle Touomguem Epouse Fotué. Cette belle prestation a été fortement saluée par les parents, tous bluffés par le talent d'expression orale de leurs enfants. Des enfants qui, en fin de journée, sont retournés les bras chargés de cadeau. Tous ont gardé un bon souvenir de la 1ère édition de l'événement qui avait été baptisé Barbecue Kwishwe (littéralement barbecue de la solidarité).

Buffet succulent Le buffet s'est présenté sous sa forme la plus raffinée avec des recettes riches en saveurs. Tout cela grâce à la combinaison originale d'épices. Les plats convenaient parfaitement aux palais et aux estomacs les plus délicats. Normal puisque l'équipe conduite par Léonie Wato et ses sœurs a fait parler ses talents de chefs cuistots autour du feu.

L'offre en boisson était tout aussi importante puisque les membres et sympathisants ont mis à disposition des dizaines de packs d'eau, des dizaines de bouteilles de vins et de whisky, des limonades et autres rafraichissements.

Nsem Todjom à l'horizon

Cette toute première initiative émanait du bureau exécutif de l'association des Bandjoun, un groupe qui a pignon sur rue depuis 2006. Les organisateurs ont déclaré à la fin de la journée que leur objectif avait été atteint à savoir la promotion des valeurs culturelle Bandjoun, leur village d'origine. Rendez-vous a été donné l'année prochaine pour la 2ème édition.

Pour rappel, la fête des ressortissants Bandjoun du Benelux coïncidait avec le retour du « Messo » et la fin du « Nkè » à Bandjoun. Le « Nkè » est une danse d'initiation séculaire qui intervient tous les deux ans. L'édition actuelle a démarré en décembre 2018 avec la sortie du « Messo » (une caste nobiliaire très réputée). Le mois de juin 2019 consacre la clôture de la dite initiation et surtout la fin du « Ngou Nkè » (entendez année de la magie). Puis arrive le « Ngou Ndjè » (année du balafon dédiée aux danses traditionnelles) qui atteindra son apogée avec le prochain festival Nsem Todjom dont l'organisation est prévue pour la fin du mois de novembre 2019.

Cameroun

Michael Ngadeu - Le Camerounais signe à La Gantoise

Annoncé depuis quelques jours du côté de la Belgique, Michael Ngadeu débarque à La… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.