Maroc/Zambie: La Zambie, un sérieux test pour l'EN avant le choc contre la Namibie

Après le match contre la Gambie, le Onze national affrontera, ce dimanche à partir de 17h30 au Grand stade de Marrakech, son homologue zambien pour le compte d'un match amical entrant dans le cadre de la préparation de l'EN aux phases finales de la CAN 2019 qui débuteront le 21 de ce mois en Egypte.

Une rencontre qui survient après le tollé suscité par le départ d'Abderrazak Hamdallah qui a quitté, jeudi, le stage de concentration de l'équipe nationale qui se déroule au Centre national de football.

Un départ justifié par la version officielle de la FRMF qui a fait savoir via son site qu'Abderrazak Hamdallah a quitté le stage à cause d'une blessure au dos et au bassin et qu'il devait subir vendredi des examens minutieux, selon le médecin de l'équipe nationale, Abderrazak Hifti.

Voilà pour la version officielle à laquelle il faut se tenir, mais pour l'officieuse, il se laisse entendre que la guerre des clans y est pour quelque chose. L'ambiance étant bien loin d'être bon enfant au lendemain de la défaite face à la Gambie et surtout après l'histoire de ce penalty que Hamdallah voulait tirer mais que Fayçal Fajr a lamentablement raté, voyant son tir intercepté par le keeper adverse.

Abderrazak Hamdallah, qui a préféré garder le silence pour le moment, a été remplacé par l'heureux réserviste Abdelkrim Baadi, un défenseur, ce qui veut dire que la liste des 23 ne comptera en fin de compte que deux attaquants de pointe, en l'occurrence Khalid Boutayeb et Youssef Ensseyri.

Ce match face à la Zambie constituera l'ultime test avant l'entame de la Coupe d'Afrique des nations. Rencontre qui revêt une grande importance dans la mesure où l'équipe est tenue de montrer un autre visage pour faire oublier au public la pâle copie rendue lors du précédent test contre la Gambie, sanctionné comme précité sur une courte défaite par 1 à 0.

Si devant la Gambie, le sélectionneur national, Hervé Renard, avait donné du temps de jeu à l'ensemble des internationaux retenus, face à la Zambie, sérieux sparring-partner et fraîchement lauréat de la Coupe de la COSAFA, l'on ne devrait pas s'attendre à un tel scénario. Hervé Renard serait, sans aucun doute, beaucoup plus tenté par l'idée d'aligner une équipe qui aura l'allure de celle qui entamera la 32ème CAN face à la Namibie, adversaire dont le jeu offre des similitudes avec celui de la Zambie.

D'où l'importance de ce match test face à la Zambie, formation avec laquelle Hervé Renard avait remporté son premier trophée continental en 2012. Au sujet de cette rencontre, le sélectionneur national avait indiqué que la Zambie «est une équipe avec des joueurs de qualité et très rapides», ajoutant que «ce match sera très bénéfique au groupe face à une équipe de qualité en perspective du premier match du Maroc contre la Namibie lors de la CAN 2019».

A ce propos, le Onze national, qui se rendra mardi prochain au Caire à bord d'un vol spécial, évoluera dans le groupe D et après la confrontation contre la Namibie le 23 courant à 15h30 au stade Assalam, il affrontera toujours au même stade la Côte d'Ivoire et l'Afrique du Sud respectivement le 28 juin à 18h30 et le 1er juillet à 17h00.

Sachant que les deux premiers de chaque groupe en plus des quatre meilleurs troisièmes se qualifieront au tour suivant. Si l'objectif de l'instance fédérale est la consécration, le sélectionneur national, lui, parle de dernier carré, ne manquant pas de reconnaître, lors de la conférence de presse d'après match contre la Gambie, que « la sélection nationale a toujours figuré parmi les favoris dans les différentes Coupes d'Afrique des nations».

Davantage d'optimisme donc pour le double lauréat de la CAN en six participations, ce qui est à l'encontre de ce qu'il avait annoncé il y a deux mois dans un entretien accordé au site de la CAF, où il estimait que le Maroc ne serait pas favori, statut qu'il accordait au Sénégal et à l'Egypte, hôte de cette 32ème édition, la première à 24 équipes.

L'EN perd deux places au classement FIFA

La sélection marocaine de football a perdu deux places dans le nouveau classement mensuel mondial de la FIFA, publié vendredi, pointant désormais à la 47è position avec un total de 1.429 points.

Au niveau continental, le Maroc occupe la 4è place derrière le Sénégal (1.515 pts), la Tunisie (1.501 pts) et le Nigeria (1.433 pts). Les Lions de l'Atlas devancent la République Démocratique du Congo (49è), le Ghana (50è), le Cameroun (51è) et l'Egypte (58è).

Au sommet de la hiérarchie mondiale, les Diables Rouges de la Belgique (1.746 pts) conservent leur première place devant les Français (1.718 pts), alors que le Brésil (1.681 pts) complète le podium. Par rapport au dernier classement, le Portugal (5è) et l'Espagne (7è) gagnent deux places chacun au détriment de la Croatie (6è), de l'Uruguay (8è) et de la Suisse (9è).

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.