Cote d'Ivoire: Développement économique et social - Le pays s'imprègne du modèle sud-coréen

L'Etat ivoirien veut s'approprier les performances et stratégies de performances de la Corée du Sud, pays avec qui il se situait au même niveau de développement dans les années d'après indépendance.

Au cours des années 1980, la Côte d'Ivoire, la Corée du Sud et bien d'autres pays partageaient les mêmes performances. Plusieurs décennies après, ce pays d'Asie a pu se démarquer pour se classer au 11e rang mondial, pendant que la Côte d'Ivoire, locomotive de l'Afrique de l'Ouest, cherche toujours à décoller véritablement. C'est cette problématique qui a amené la Banque mondiale à organiser, conjointement avec la Côte d'Ivoire, un séminaire de haut niveau, mettant sur la même table les acteurs coréens et ivoiriens pour partager les expériences et surtout offrir à la Côte d'Ivoire la possibilité d'acquérir les connaissances coréennes. L'atelier qui a ouvert ses portes hier à Abidjan, Hôtel Sofitel Ivoire de Cocody pour 48 heures, a pour thème « Quête d'une croissance durable et inclusive en Côte d'Ivoire : enseignements tirés de l'expérience coréenne en matière de développement ».

Ouvrant la cérémonie avec, à ses côtés, Patrick Achi, Secrétaire Général de la Présidence de la République, Secrétaire exécutif du Comité national de politique économique, du directeur pays de la Banque mondiale et de plusieurs ministres, le Vice-Président de la République Daniel Kablan Duncan, a félicité la Banque mondiale pour la justesse du projet parfaitement en ligne avec la stratégie de développement de la Côte d'Ivoire. Ce, parce que, classée 11e mondial, les performances économiques de la Corée constituent toujours une source d'inspiration et un défi pour les décideurs des économies en quête d'émergence comme la Côte d'Ivoire. En témoigne, précise-t-il, la vision stratégique du Président de la République, Sem Alassane Ouattara, qui a pour ambition de « faire de la Côte d'Ivoire un pays émergent à l'horizon 2020 » et une puissance industrielle au-delà.

Le Vice-Président, après avoir partagé les études prospectives et les plans quinquennaux élaborés par la Côte d'Ivoire pour renouer avec son développement, après la décennie de crise qu'elle a vécue, a salué les travaux qui mettront l'accent sur trois défis essentiels et capitaux pour le développement de la Côte d'Ivoire à savoir « Transformation économique et technologie ; développement du capital humain ; et connectivité physique et virtuelle ». Aussi, souhaite-t-il que les participants, à travers leurs résolutions, contribuent à renforcer la stratégie de développement de la Côte d'Ivoire en vue de faire d'elle une nation industrielle en 2040. Il a souhaité que l'étude permette de savoir si les enseignements tirés de l'expérience réussie en Corée du Sud, notamment les réformes menées au cours des années 70 ; 80 et au-delà, peuvent éclairer la stratégie de développement actuelle de la Côte d'Ivoire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.