Madagascar: Don de sang - Un acte salvateur aux multiples bienfaits

Le don de sang, non seulement sauve des vies, mais apporte également de nombreux bienfaits au donneur sur le plan de la santé. Une bonne raison de le faire, mais il y en a beaucoup d'autres.

Les produits sanguins ayant une durée de vie limitée, la gestion des réserves de sang est particulièrement difficile pour les responsables des centres de transfusion sanguine. En effet, la durée de vie des produits sanguins est d'environ 42 jours en moyenne pour les globules rouges et seulement cinq jours pour les plaquettes. Raison pour laquelle les centres de transfusion sanguine recherchent sans cesse de nouveaux donneurs. Hier, 14 juin, dans le cadre de la journée mondiale du donneur de sang, était une occasion de mettre à l'honneur les donneurs de sang, qui sont toujours en nombre insuffisant à Madagascar. Le sang étant encore un produit que la science ne peut pas (re)produire jusqu'à présent en dépit des recherches en vue de mettre au point des substituts au sang humain. Le don de sang reste le seul moyen pour la médecine de couvrir les besoins en produits sanguins.

Sauver de nombreuses vies. Accouchements difficiles, accidents de la route, patients atteints de drépanocytose ou de cancer, notamment la leucémie, l'usage fait des poches de sang collectées est très vaste. Le don de sang est ainsi une nécessité absolue pour des personnes en situation d'urgence. Le don de sang contribue à leur sauver la vie, soutiennent les autorités sanitaires. De plus, le don de sang ne prend pas du temps, du moins, normalement. Au Centre National de Transfusion Sanguine, à l'hôpital HJRA, il faut compter en moyenne 45 minutes pour faire un don du sang. Si le prélèvement ne dure pas plus de dix minutes, il faut toutefois y ajouter l'étape préalable, incluant l'entretien avec un personnel de santé et la pesée. Cette étape concerne notamment les donneurs ne faisant pas partie des donneurs bénévoles et réguliers. Après le don, le donneur reçoit une collation.

Pas d'impact sur la santé. Faire un don de sang ne devrait avoir aucun impact sur la santé : moins de 10% du volume total de sang du donneur sont prélevés et la quantité prélevée est reconstituée par le corps en quelques heures. Avant de donner son sang, il vaut mieux boire et manger, et en aucun cas, le faire à jeun.

Toute personne reconnue médicalement apte au don par un personnel de santé peut faire un don de sang. Généralement, le donneur doit être âgé de 18 à 70 ans environ et doit peser plus de 50kg. Les hommes peuvent en moyenne donner leur sang tous les trois mois, et les femmes, tous les quatre mois. Il faut, cependant, respecter un délai de 8 semaines minimum entre deux dons. Les personnes atteintes de maladies du cœur ou ayant des problèmes de coagulation sanguine, les personnes souffrant d'insuffisance respiratoire, les diabétiques traités par insuline, les asthmatiques sévères, entre autres, ne peuvent jamais faire un don de sang.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.