Madagascar: Programme « Fihariana » - Victime d'arnaques au niveau du dépôt des dossiers de candidature

« Il n'y a aucun frais à payer pour tout dépôt de dossier », selon ces responsables du programme « Fihariana ».

Plus de 10 000 dossiers ont été enregistrés depuis le lancement du programme « Fihariana », un programme national pour l'entrepreneuriat, jusqu'à maintenant, dans tout Madagascar.

« Mais ce programme de grande envergure qui offrira de grandes opportunités, notamment aux jeunes, est victime d'arnaques, surtout au niveau du dépôt des dossiers de candidature. Nous l'avons constaté, dans la majorité des cas, en milieu rural, pour ne citer que, dans les zones périphériques des villes de Betafo et d'Antsirabe ». Le Conseiller Technique du ministre de l'Industrie, du Commerce et de l'Artisanat, en charge du programme « Fihariana », Andrianandrasana Herizo, l'a révélé lors d'une conférence de presse, hier. En effet, « des gens malintentionnés soutirent de l'argent allant de 3 500 Ariary rien que pour remplir le formulaire d'inscription jusqu'à 80 000 Ariary pour la soumission des dossiers de candidature », a-t-il rajouté.

Commission spéciale. Face à cette situation, le directeur des opérations du programme « Fihariana », Andrianasolo Franck, a réitéré qu'il n'y a aucun frais à payer pour tout dépôt de dossier de candidature, sauf impression du formulaire d'inscription qui est à remplir sur le site officiel www.fihariana.com, au niveau des cybercafés. En outre, « seuls les responsables directs du programme et de la Chambre de Commerce et d'Industrie dans toutes les régions de Madagascar sont habilités à recevoir ces dossiers. A part cela, nous avons reçu des doléances des gens concernant le formulaire d'inscription qui s'avère difficile à remplir. Ainsi, nous venons de le reformuler pour que tout le monde puisse y accéder. Une commission spéciale sera également mise en place pour pouvoir traiter tous les dossiers », a-t-il enchaîné.

Taux bonifié. Rappelons que le programme « Fihariana » garantit le financement de tout projet dans tous les secteurs aussi bien dans le domaine de la création que dans l'extension des activités. Un financement à hauteur de 200 milliards d'Ariary est octroyé par des partenaires financiers tels que la Société Nationale de Participations (SONAPAR). « L'État se portera garant, tandis que les organismes prêteurs seront les banques BNI et BOA, qui consentiront des prêts remboursables sur trois ans aux jeunes promoteurs de projets, et ce, moyennant un taux d'intérêt bonifié variant de 5 à 9,75% par an », d'après toujours les explications du directeur des opérations du programme « Fihariana ». « C'est ouvert aux jeunes de 18 ans jusqu'aux personnes de 58 ans », a-t-il conclu.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.