Maroc: Les troubles du sommeil et leur impact en débat à Dakhla

Un aréopage de médecins marocains et étrangers ont fait le déplacement, jeudi à Dakhla, dans le cadre du 3ème Congrès de la Fédération marocaine de la médecine du sommeil et vigilance (FMMSV) et du 2ème Congrès de l'Association franco-marocaine du sommeil (AFMASOM) organisés conjointement.

Prévus jusqu'au 16 courant à Dakhla, ces deux congrès qui bénéficient du concours de l'Observatoire Sommeil de la Fédération de pneumologie (OSEP), offrent l'opportunité aux spécialistes de débattre des problèmes et troubles liés au sommeil, ainsi que leurs conséquences sur la vie de l'individu et la société.

La tenue de ces deux congrès se veut le couronnement de plusieurs mois de préparation, d'échanges et de partenariats entre les sociétés médicales nationales et internationales opérant dans ce domaine, dans l'optique de promouvoir les efforts de sensibilisation quant aux dangers des troubles du sommeil et leur impact négatif sur le système nerveux chez l'homme.

Ces événements scientifiques d'envergure rassemblent 240 médecins spécialistes en pneumologie, neurologie, maladies psychiatriques, et en ORL, entre autres, le temps d'examiner et échanger autour des méthodes à même de permettre d'améliorer les moyens de traitement des perturbations liées à la respiration durant le sommeil, afin d'éviter leur impact dangereux sur le coeur, les vaisseaux sanguins, les poumons et le système nerveux, précise-t-on.

Approché par la MAP, le président de la FMMSV, Mohamed El Ibrahimi, a fait savoir que ce congrès s'intéresse aux troubles liés au sommeil aussi bien chez les enfants que les adultes, faisant savoir que ces troubles engendrent des effets néfastes sur la santé des enfants ainsi que sur leur niveau scolaire, outre des maladies cardiovasculaires et de tension artérielle chez les adultes.

Et de poursuivre que ce genre de congrès offre l'opportunité de renforcer la sensibilisation quant à l'impératif de prendre une batterie de mesures en matière de traitement et de prévention afin de mieux soigner les troubles du sommeil et le déficit respiratoire.

Boubekri Mohammadin, président de l'Ordre national des médecins, a, de son côté, souligné que ces rendez-vous médicaux et scientifiques visent à cerner la question des troubles liés au sommeil, dont le traitement rend indispensable l'intervention de plusieurs médecins spécialistes, émettant le voeu de voir ce conclave déboucher sur une série de recommandations liées au traitement efficace de ces problèmes de santé.

Pour sa part, Imane Kendili, spécialiste des maladies du sommeil et des troubles psychologiques qui lui sont liés, a relevé que ces rencontres se proposent de jeter la lumière sur les effets physiques et psychologiques dangereux que peuvent générer les troubles du sommeil et qui constituent l'une des causes principales de certaines maladies telles que celles cardiovasculaires, le diabète, le stress et l'anxiété.

Abdelillah El Madani, spécialiste des maladies psychologiques chez l'enfant, a présenté, quant à lui, un exposé sur les problèmes du sommeil chez les enfants aux besoins spécifiques, notamment ceux souffrant d'épilepsie, ainsi que chez les enfants trisomiques.

Les travaux de cette rencontre scientifique sont rehaussés par la présence de l'astronaute russe Auton Shkaplerov, en tant qu'invité d'honneur, qui a passé 533 jours 05 heures et 31 minutes dans l'espace, outre 9 missions spatiales et un séjour dans la station spatiale internationale.

A cette occasion, l'astronaute russe a donné une conférence inaugurale axée sur le sommeil et les conditions extrêmes chez l'astronaute, au cours de laquelle il a livré des témoignages sur sa propre expérience dans la station spatiale internationale avec tout ce que cela avait engendré comme troubles du sommeil.

"Les complications liées au ronflement et à l'arrêt respiratoire chez l'enfant", "Les complications liées au ronflement chez l'adulte : les complications sur le coeur et le système respiratoire", et "Les complications du ronflement sur le système urinaire", sont parmi les thématiques qui seront débattues lors ce conclave.

La séance d'ouverture de cet événement a été marquée par la présence notamment du wali de la région de Dakhla-Oued Eddahab, gouverneur de la province d'Oued Eddahab, Lamine Benomar, du gouverneur de la province d'Aousserd, Abderrahmane El Jaouhari, des élus locaux, des chefs des services extérieurs ainsi que d'autres personnalités.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Libération

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.