Sénégal: Martin Haupts, PDG de Phanes Groupe sur le développement des énergies renouvelables en Afrique - «L'incubateur solaire represente une opportunité pour les bénéficiaires de... »

interview

En Afrique, le manque d'électricité sape les initiatives et entrave indéniablement le développement du continent. Une situation que Phanes Group, développeur solaire international, gestionnaire d'investissements et d'actifs, basé à Dubaï, entend concourir par le mix énergétique avec une présence locale en Afrique subsaharienne, via son incubateur solaire. Dans cet entretien accordé à Sud Quotidien, Martin Haupts explique le double sens de cette initiative pour les ingénieurs et par ricochet pour l'électrification du continent.

M. Martin haupts, c'est quoi Phanes Groupe?

Le Groupe Phanes est un incubateur solaire international basé aux Émirats arabes unis (Dubaï) qui promeut le développement des énergies renouvelables. Et ce, par l'accompagnement technique managérial et financier jusqu'à maturité du projet.

Pourquoi avez-vous lancé l'incubateur solaire en Afrique?

Notre activité se concentre sur l'électrification de nouveaux marchés, dont une grande partie se trouve sur le continent africain, particulièrement en Afrique subsaharienne. La RSE étant au cœur de notre modèle d'entreprise, nous avons lancé l'incubateur solaire dans le but d'apporter non seulement de la viabilité financière aux projets susceptibles de fournir une énergie propre aux économies qui en ont le plus besoin, mais également de partager les connaissances. Nous tirons parti de notre expertise internationale et de notre réseau pour offrir un soutien aux développeurs locaux, en les aidant à réaliser un projet pouvant être financé par une banque dans des environnements parfois difficiles et en rapide évolution. Nous collaborons avec eux à chaque étape du processus jusqu'à ce que le projet soit prêt à être construit.

Qu'est-ce qui motive cette orientation?

Avec plus de 600 millions de personnes vivant sans électricité en Afrique subsaharienne, l'incubateur solaire du groupe Phanes ambitionne de permettre des solutions en soutenant les développeurs non seulement pendant la phase de financement, mais également tout au long des étapes de développement et de livraison du projet. Cela signifie que nous collaborons avec eux à chaque étape du processus jusqu'à ce que le projet soit prêt à être construit. Cela fait partie de notre stratégie principale qui consiste à collaborer avec des contreparties centrées sur l'Afrique, telles que des porteurs de projets locaux, des gouvernements et des développeurs, sur des projets visant à créer un avenir durable pour les communautés urbaines et rurales de l'Afrique subsaharienne.

Quels avantages les partenaires tirent-ils de leur participation à l'incubateur solaire?

L'incubateur solaire offre aux participants une excellente occasion de se faire connaître, grâce au buzz généré par la compétition. Les finalistes ont également la possibilité de se faire connaître auprès d'importants intervenants lorsqu'ils se présentent à la conférence Unlocking Solar Capital, et rencontrent les partenaires du comité d'évaluation de l'incubateur et les participants à la conférence. Le lauréat a également la chance d'apprendre personnellement et de travailler avec certaines des personnes les plus expérimentées du secteur, y compris les plus anciens partenaires de l'incubateur solaire du groupe Phanes. Cela nous aide, ainsi que le gagnant, à mettre le projet en conformité avec les normes internationales et à atteindre les objectifs de financement. La phase de démarrage de l'incubateur solaire débute par un workshop intensif à Dubaï, aux Émirats arabes unis, où le lauréat travaille avec notre équipe et nos partenaires pour poser les bases d'un projet viable financièrement.

Pourquoi nécessairement à Dubaï?

Parce que nous avons développé une série de workshops qui adoptent une approche globale pour soutenir le développement de projet, avec des sessions couvrant l'exécution du projet, les aspects techniques, financiers, juridiques et réglementaires, Opérations et gestion, RSE, ainsi que les relations publiques et le marketing.

En quoi votre accompagnement est-il nécessaire et concluant pour la réussite du projet du gagnant?

Notre objectif est d'aider le lauréat à mener à bien son projet financier et à le préparer à la réussite à long terme. L'un des projets de l'incubateur solaire de l'année dernière, par exemple, a beaucoup progressé grâce au soutien des différents départements du groupe P h a n e s . Nous nous concentrons particulièrement sur le développement de la composante RSE de l'initiative, qui devrait apporter une contribution importante à la communauté environnante. Ainsi, non seulement les participants de l'incubateur profitent, mais également l'ensemble de leurs communautés qui bénéficient du succès de la réalisation d'un projet performant.

Avez-vous ou alors envisagez-vous de collaborer avec les autorités Sénégalaises pour y installer des fermes solaires?

La collaboration avec les autorités locales est absolument nécessaire à la réussite de l'installation de parcs solaires sur tous les marchés dans lesquels nous exerçons nos activités. Pour construire une infrastructure, nous avons besoin de licences, de permissions et d'autorisations, etc. Tout cela fait partie du processus de développement standard. En outre, la mise en place d'un réseau de partenariats locaux est au cœur de notre approche à travers l'Afrique subsaharienne. En établissant des relations étroites avec des partenaires de confiance, nous pouvons davantage comprendre les particularités des communautés dans lesquelles nous opérons, et pour mieux répondre à leurs besoins. Nous travaillons aussi en étroite collaboration avec les institutions de développement africaines. Nous sommes d'ailleurs partenaires officiels de l'initiative Power Africa de Barack Obama, et cette année, nous avions à nouveau un représentant de la BAD (Banque africaine de développement), ainsi qu'un représentant du centre de la CEDEAO sur les énergies renouvelables et l'efficacité énergétique (ECREEE).

Envisagez-vous de mettre en place le même type de partenariat que celui du projet Sokoto au Nigeria, pour aider à renforcer l'industrie de l'énergie solaire au Sénégal pour lui permettre de booster sa stratégie de mix énergétique qui occupe une bonne place dans le Pse ?

Notre expérience au Nigéria a été très positive, avec 235 MW d'énergie solaire photovoltaïque raccordée au réseau dans le cadre de trois projets différents. Le premier des trois à être construit, dans la région de Sokoto, a été soutenu par l'un des 14 AAE du gouvernement nigérian. Nous sommes très enthousiastes concernant ces projets, qui joueront un rôle important dans le transfert de compétences, la création d'emplois locaux et la croissance socioéconomique dans le nord du Nigéria. Ainsi, nous sommes effectivement disposés à rechercher des opportunités similaires au Sénégal.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Sénégal

Plus de: Sud Quotidien

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.