Madagascar: Diplomatie - Raffermissement des liens entre Madagascar et l'Italie

Poignée de main entre le Directeur Exécutif du Programme Alimentaire Mondial (Pam), David Beasly (à gauche) et le ministre des Affaires Étrangères, Naina Andriantsitohaina (à droite)

Le ministre des Affaires Étrangères, Naina Andriantsitohaina, a enchaîné, durant la journée du 13 Juin, trois rencontres officielles en marge de son déplacement à Rome. Avec le Directeur Exécutif du Programme Alimentaire Mondial (Pam), David Beasly, le ministre a mis sur le tapis la situation dans le Grand Sud de Madagascar.

Effectivement, le ministre Naina Andriantsitohaina a reconnu le soutien accordé par le Pam, tout en rappelant qu'actuellement, les efforts du gouvernement se multiplient dans les domaines infrastructurels, sécuritaires et sociaux, pour que la population puisse en palper les impacts.

De son côté, David Beasly a indiqué, selon les informations fournies, assurer le soutien accru de ses équipes sur le terrain dans l'articulation de leur action avec ceux du gouvernement. Toujours dans le cadre de l'alimentation, le Directeur Général sortant de l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), José Graziano Da Silva, a reçu une visite de courtoisie du ministre Naina Andriantsitohaina. Durant cette rencontre, ce dernier n'a pas manqué de remercier le DG sortant pour le soutien important accordé aux questions de l'alimentation dans le pays durant ses deux mandats.

Coopération bilatérale. La série de rencontres a été clôturée par un tête-à-tête du ministre Naina Andriantsitohaina avec la vice-ministre italienne des Affaires Étrangères et de la Coopération, Emanuel Del Re. Les deux représentants des deux pays respectifs entendent renforcer la coopération bilatérale entre Madagascar et l'Italie. D'autant plus que ce ne sont pas les domaines de prédilection qui manquent, en l'occurrence, la connectivité maritime et l'économie bleue, le tourisme, l'agro-industrie, les infrastructures et les énergies renouvelables.

Et puisque l'on en parle, le ministre Naina Andriantsitohaina a soulevé que la diplomatie malagasy actuelle est centrée sur l'économie et sur les investissements, lesquels seront augmentés. Pour ce faire, il faut que toutes les conditions y afférentes soient réunies. « C'est dans cette optique que le gouvernement mise sur le rétablissement de l'État de droit et la lutte contre la corruption », informe-t-on.

La vice-ministre italienne des Affaires Étrangères félicite Madagascar pour ces efforts ; d'autant plus que, selon les informations qui nous ont été confiées, des entreprises italiennes ont des intérêts pour Madagascar, notamment en matière d'énergies renouvelables, à travers « Enel Green Energy.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Midi Madagasikara

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.