Ile Maurice: Escroquerie alléguée - Une quinquagénaire se fait plumer par un inconnu rencontré sur Internet

Croyant recevoir des cadeaux, cette habitante de Résidence Briqueterie âgée de 54 ans s'est fait escroquer de pas moins de Rs 133 000. Elle a consigné une déposition au poste de police de Trou-Fanfaron hier, vendredi 14 juin.

Dans sa plainte, la quinquagénaire a expliqué qu'elle a fait la connaissance de quelqu'un qui s'est présenté comme un homme divorcé vivant en Angleterre sur Facebook. Par la suite, leur relation a évolué et les deux ont commencé à se parler sur WhatsApp. Puis, un jour, l'homme a dit à sa victime qu'il lui enverrait un colis contenant des accessoires pour femmes par la poste. Elle y a cru, et c'est là que les problèmes ont commencé.

Le 6 juin, la femme a reçu un appel d'un homme qui a prétendu être un agent pour une compagnie de livraison. Ce dernier a informé la quinquagénaire qu'elle doit payer Rs 18 000 pour le dédouanement de son colis. Elle procède au transfert bancaire le même jour.

Par la suite, la victime a reçu un autre appel du même agent qui lui a dit qu'un paiement supplémentaire de Rs 35 000 doit être fait car le colis contenait 30 000 dollars (environ Rs 1 million). Elle le fait, toujours par transfert bancaire, le 10 juin. Le lendemain, elle reçoit encore un appel lui demandant la somme Rs 80 000 et ne se doutant de rien, elle retourne à la banque pour le paiement. Toujours aucune trace du colis.

C'est lorsque le faux agent lui a demandé Rs 50 000 comme dernier paiement qu'elle a senti qu'il y a anguille sous roche, et elle a cessé de répondre. Elle n'a pas répondu au dernier message et a informé la police. Une enquête a été initiée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.