Cote d'Ivoire: Insécurité et terrorisme - La presse publique ouest-africaine veut s'impliquer dans la lutte

Le Groupement des éditeurs de presse publique d'Afrique de l'Ouest (Geppao) organise les 20 et 21 juin, à Ouagadougou, un forum autour du thème : « Présentation du forum du Geppao sur le rôle des médias dans la lutte contre l'insécurité et le terrorisme en Afrique de l'Ouest ».

A cet effet, Venance Konan, directeur général du groupe Fraternité Matin et président du Geppao, accompagné de Mahamadi Tiegna, directeur général des éditions Sidwaya (Burkina Faso) par ailleurs secrétaire général du Geppao ont animé une conférence de presse, hier, à la salle de rédaction de Fraternité Matin pour présenter l'évènement.

« L'objectif du Geppao est de nous mettre ensemble. Nous dirigeants, journalistes de la presse publique, pour parler d'intégration afin que nous puissions aussi accompagner nos dirigeants dans la lutte contre ce fléau », a expliqué Venance Konan pour donner le but de ce forum qui se veut une rencontre d'échanges et de proposition de solutions pour accompagner la lutte contre le terrorisme.

« Dans notre programme, il était prévu l'organisation d'un forum sur le terrorisme, un autre à Niamey sur l'immigration, à Dakar sur le franc cfa, à Marrakech sur le transport aérien. Le moment d'organiser le forum à Ouagadougou est arrivé, parce que d'abord, notre actualité est marquée par ce triste phénomène (le terrorisme) que connaissent tous nos pays. Notamment le Mali, le Burkina Faso, la Côte d'Ivoire, récemment le Benin, le Niger et la Mauritanie », a mentionné le président du Geppao.

Selon lui, il est temps que les hommes de presse, avec l'appui des spécialistes de la sécurité, et les politiques collaborent, coopèrent et réfléchissent pour proposer des pistes de solutions pour lutter efficacement contre ce fléau. « Ce Forum est celui de la presse. Il est donc important pour nous de jouer le rôle actif dans cette lutte contre l'insécurité aggravée. Nous ne devons plus nous contenter d'être des acteurs passifs. Et c'est tout cela dont il sera question à Ouagadougou », a tenu à souligner le directeur général de Fraternité Matin pour inviter les journalistes à s'impliquer pour la réussite de ce forum.

« Certains journalistes ne savent pas comment traiter la question du terrorisme. Il est important que nous puissions nous retrouver au niveau de l'Afrique de l'Ouest pour partager les expériences sur la question. D'où la nécessité et la valeur ajoutée de ce forum », a, pour sa part, signifié Mahamadi Tiegna, secrétaire général du Geppao avant d'ajouter que : « Au plan organisationnel, tout est fin prêt pour un forum réussi ».

« Toutes les confirmations sont faites. Les personnalités annoncées se sont manifestées. Le budget est presque bouclé, les journalistes et pays invités, les écoles de formation de journalistes sont à l'œuvre pour leur participation active et remarquée », a ajouté le directeur des éditions Sidwaya, cheville ouvrière de l'organisation du forum.

La conférence inaugurale du forum sera animée par l'ex-représentante du Secrétaire général de l'Onu en Côte d'Ivoire, Aichatou Mindaoudou, le jeudi 20 juin autour du thème : « Le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme en Afrique de l'Ouest- entre contraintes sécuritaires et devoirs ».

Plusieurs panels avec des sous-thèmes aussi captivants sont au programme avec pour animateurs d'éminents experts venus de la France et des pays de la sous-région. Des ministres de la sécurité et d'autres participants qui viendront du Canada, de la suisse ont confirmé leur présence, à en croire le président du Geppao.

A noter que l'évènement est placé sous le parrainage et la présence du Président du Faso, Christian Roch Kaboré.

Le Groupement des éditeurs de presse publique de l'Afrique de l'Ouest (Geppao) regroupe les entreprises publiques de presse. Il a été créé le 11 décembre 2014. Il regroupe la Côte d'Ivoire qui assure la présidence, le Benin, le Burkina Faso (secrétariat général), le Niger et le Sénégal. Il s'agit pour les pays membres de cette organisation de partager leurs savoir-faire, leurs compétences et expériences afin d'apporter leur contribution au rayonnement de leur pays et à l'ensemble de l'Afrique de l'Ouest.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.