Afrique: Diplomatie - Le Ghana et le Congo entendent concrétiser des projets d'intérêt commun

Le ministre des Affaires étrangères, de la coopération et des Congolais de l'étranger, Jean-Claude Gakosso, s'est entretenu, le 14 juin à Brazzaville, avec le nouvel ambassadeur ghanéen, Joseph Kwaku Antevi. Les deux personnalités ont réaffirmé la volonté de raffermir les relations entre leurs pays.

Le diplomate ghanéen était venu présenter les copies figurées de ses lettres de créance au ministre des Affaires étrangères. Il a assuré qu'il entendait, au cours de son mandat, matérialiser les projets retenus dans le cadre des accords de la coopération bilatérale établie en 1964. Joseph Kwaku Antevi a cité notamment les secteurs du commerce, de l'éducation et de l'agriculture, soulignant que cela permettra de « redynamiser les relations » séculaires qui existent entre le Ghana et le Congo.

« C'est par l'entremise de ces accords qu'on peut réaliser les projets ficelés afin qu'ils puissent profiter à nos deux pays et à leur peuple respectif », a déclaré Joseph Kwaku Antevi à sa sortie d'audience.

« Nous avons parlé aussi de l'échange des programmes (... ), surtout dans le domaine de l'éducation. Ce qui permettra aux étudiants congolais d'aller poursuivre leur formation au Ghana, avec l'apprentissage de l'anglais, mais aussi à leurs collègues ghanéens de se rendre au Congo pour apprendre la langue française », a ajouté l'ambassadeur.

Estimant que la « langue est très importante », le diplomate a dit que si l'on ne se comprend pas au niveau de celle-ci, les relations bilatérales souffriront inévitablement d'une certaine entorse. « Ma présence ici signifie qu'il y aura de longues et durables relations entre nos deux pays », a souligné Joseph Kwaku Antevi, qui faisait allusion aux efforts qu'il entend déployer pour que l'excellence de l'axe Accra-Brazzaville soit portée à un niveau plus élevé.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.