15 Juin 2019

Angola: La privatisation des banques publiques pourrait alourdir le chômage en Angola

Luanda — Une éventuelle privatisation de la BPC et BCI, deux principales banques publiques angolaises, pourrait provoquer un départ massif de leurs fonctionnaires et alourdir ainsi le chômage dans le pays, a averti vendredi à Luanda le président du SNEBA, Filipe Makenda Segundo.

Le président du Syndicat National des Employés Bancaires (SNEBA) a souligné que des informations sur une éventuelle privatisation des deux institutions causaient de l'inquiétude au sein de leurs fonctionnaires.

Prenant la parole lors de la cérémonie de prise de fonction de nouveaux membres de direction du SNEBA, le responsable a ajouté : « La banque commerciale publique et privée emploie un capital humain considérable. Et face à la situation sociale actuelle, l'on ne peut pas entendre parler de licenciement sans que cela suscite des préoccupations. Et le syndicat s'oppose à la formation d'une armée de chômeurs ».

Soulignant qu'il ne voulait pas voir ces employés abandonnés, le responsable a dit que le syndicat était déjà préoccupé par le licenciement des fonctionnaires lors de la fermeture forcée des Banques « Mais », « Postal » et « Banc », pour n'avoir pas rempli les minimum des conditions légales requises par la BNA, banque centrale du pays.

« Nous faisons donc allusion à plus de 600 employés de l'ensemble des trois banques commerciales (Mais, Postal et Banc) », a jouté le responsable, soulignant la nécessité de mettre en place un mécanisme d'organisation de l'activité bancaire, de façon à ce qu'elle gagne plus de crédibilité internationale.

Angola

Le Centre orthopédique d'Amboim produit 24 prothèses/mois

Le Centre orthopédique de la municipalité d'Amboim (Cuanza Sul), qui a repris ses services mardi, va… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: ANGOP

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.