Cameroun: Crise anglophone - Un véhicule pick-up de la police explose sur une mine et tue 04 policiers

La tragédie a eu lieu ce samedi 15 juin 2019, dans la localité de Ottou, département de la Manyu (région du Sud-Ouest), Cameroun.

La crise politico- militaire, la tragédie que vit le Cameroun en ses deux régions anglophones, a encore fait des morts ce jour. Des morts de trop.

Selon des sources concordantes, un véhicule pick-up tout terrain de la police, a sauté sur une mine, en début d'après-midi de ce jour.

L'explosion, nous apprend-on, a lieu dans la localité d'Eyumojock. Les combattants séparatistes sont accusés d'avoir fait sauter le véhicule, à l'aide d'une bombe de fabrication artisanale.

L'explosion de Ottou a fait quatre morts parmi les policiers, ainsi que trois blessés graves.

Des informations font état de ce que, le véhicule pick-up 4×4 de marque Land Cruiser, rentrait d'un ravitaillement en denrées alimentaires diverses, et autres commodités.

Alertés, les militaires sont directement arrivés sur les lieux du drame.

Pour le moment, aucune communication officielle des autorités militaires, n'a encore été faite sur cette énième tragédie résultant d'une crise politico-militaire qui depuis bientôt trois ans, a déjà décimé des milliers de Camerounais confondus : civils, militaires, gendarmes, policiers, gardiens de prison.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.