Congo-Kinshasa: Kinshasa - La marche des militants du MLC étouffée par les éléments de la police

À Kinshasa, les militants du Mouvement de libération pour le Congo (MLC) ont été empêchés, ce samedi 15 juin 2019, de se rendre à la Cour constitutionnelle pour déposer leur mémo. Les forces de l'ordre ont fait usage des tirs de sommation et de gaz lacrymogène afin de disperser les manifestants.

C'était aux alentours du siège provincial du MLC, sur l'avenue de l'Enseignement, dans la commune de Kasa-Vubu, que des militants ont été dispersés, alors que les cadres du parti s'apprêtaient à entamer une marche qui devrait déboucher sur le dépôt d'un mémo à la Cour constitutionnelle, dans la commune de la Gombe.

Pour la police, la manifestation n'était pas autorisée, car les cadres du MLC avaient introduit la lettre la veille, ce qui ne cadre pas avec la loi en la matière. Par conséquent, il n'y a donc pas eu marche à Kinshasa.

Pour le MLC, la décision de la Police est non fondée. Les cadres dudit parti accusent la Police de restreindre la liberté de manifestation. « Il s'agit là d'une raison non fondée. Nous avons déjà informé l'autorité urbaine. Nous sommes surpris que la police essaie de nous cantonner à l'intérieur. Nous avons l'impression qu'ils veulent nous faire taire », a déclaré Valentin Gerengo interfédéral MLC (Kinshasa).

Pour rappel, le MLC continue d'accuser le Front commun pour le Congo (FCC) d'avoir instrumentalisé la Cour constitutionnelle pour que cette dernière invalide ses élus.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.