Afrique: L'OMS ne déclare pas Ebola comme une "urgence" sanitaire mondiale

Alors que le virus d'Ebola sévit depuis près de dix mois en RDC et touche désormais aussi l'Ouganda voisin, l'OMS a décidé de ne pas classer l'épidémie dans la catégorie "urgence" sanitaire.

Pour la troisième fois depuis le début de l'épidémie, en août 2018, en République démocratique du Congo, le comité d'urgence de l'organisation mondiale de la santé s'est réuni vendredi. Objectif : décider si l'épidémie d'Ebola constitue une "urgence" sanitaire mondiale et si oui agir en conséquence.

Mais l'OMS a finalement estimé que l'épidémie constituait certes une urgence sanitaire pour la RDC et la région, mais qu'elle ne pouvait être déclarée "urgence de portée internationale", car elle ne remplit pas tous les critères. Le risque de propagation internationale notamment reste "faible", selon le comité.

Besoin de fonds

Le Dr Preben Aavitsland, président du comité d'urgence, a néanmoins relevé le manque de soutien financier international, estimant que cela pouvait retarder "l'éradication effective" de l'épidémie.

L'agence spécialisée des Nations unies a décrété une urgence sanitaire mondiale quatre fois seulement: en 2009 pour la grippe H1N1, en 2014 pour la poliomyélite, en 2014 pour l'épidémie d'Ebola qui a fait plus de 11.300 morts dans trois pays d'Afrique de l'Ouest (Liberia, Guinée, Sierra Leone) et en 2016 pour le virus Zika.

En RDC, plus de 2.100 cas d'Ebola ont été enregistrés depuis le début de l'épidémie actuelle. 1.411 de ces malades sont morts. Cette semaine, plusieurs cas ont été enregistrés en Ouganda où le virus a déjà fait deux victimes, un enfant de cinq ans et sa grand-mère.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Ebola

Plus de: Deutsche Welle

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.