Congo-Kinshasa: Haut-Katanga - 10 fûts d'uranium gardés au secret se volatilisent à la Gécamines

De source sûre au sein de la Gécamines, à Lubumbashi, ont informé Katangapost, ce samedi 15 juin 2019, de la disparition « miraculeuse » de 10 fûts contenant de l'Uranium gardé dans un coffre fort depuis plusieurs décennies.

D'après la même source, rapporte Katangqpost, les 10 fûts seraient vendus à plus d' 1 milliard de dollars américains. Pour ces faits, plusieurs responsables et gardes industriels de la Gécamines seraient aux arrêts à l'Agence nationale des renseignements (ANR/Haut-Katanga).

Ce site d'information note qu' » il est impossible que pareille chose se passe sans la complicité de certaines autorités publiques car, la manière dont ils ont opérés le prouve », a confié à Katangapost, la même source. Avant d'affirmer qu'ils ont utilisé des foreuses, chalumaux et autres objets pouvant les aider à accéder au coffre fort pouces fûts étaient gardés.

Ces révélations sont à prendre au sérieux, dans la mesure où la fuite de cette précieuse mais dangereuse constitue un danger considérable pour le monde, avec des conséquences inimaginables. La Communauté internationale doit s'impliquer dans ce dossier afin de protéger l'humanité.

En attendant la suite des événements, Katangapost demande aux autorités congolaises de s'impliquer dans cette affaire avant que le pire n'arrive. Et ce média d'information en ligne se demande si les 10 fûts sont sur place ou ont déjà quitté la ville de Lubumbashi. « Ce qui est sûre est que le coffre est vide ! », s'exclame Katangapost.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: Le Potentiel

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.