15 Juin 2019

Kenya: 8 policiers tués par une mine artisanale à la frontière avec la Somalie

Les policiers patrouillaient à bord d'un véhicule, samedi 15 juin, quand ils ont été touchés par un engin explosif improvisé. Le comté de Wajir est régulièrement le théâtre d'attaques surprises du groupe islamiste shebab.

La mine a explosé samedi matin au passage du véhicule de la police kényane. Les policiers patrouillaient dans la région, appelés en renfort au lendemain d'une attaque menée par le groupe shebab. Les insurgés auraient enlevé la veille trois réservistes de la police kényane, selon plusieurs médias locaux.

Les forces de l'ordre sont particulièrement présentes dans les comtés qui bordent la frontière avec la Somalie. Les policiers kényans sont ainsi devenus une cible privilégiée pour les combattants shebabs. Pour les atteindre, le groupe a souvent recours à des engins artisanaux, des mines notamment, et revendique régulièrement ces actions. Il y a tout juste un an, en 2018, une autre mine avait tué elle aussi huit policiers kényans au passage de leur véhicule dans la même région.

Il y a quelques semaines, un rapport inquiétant des Nations unies révélait que le groupe terroriste fabriquait désormais ses propres explosifs pour remplacer les explosifs militaires. Un changement majeur de méthode qui facilite l'organisation de ces attaques.

Kenya

Soudan participe à Nairobi à la réunion sur la paix et la sécurité

Le Soudan a participé à la réunion de la 24e session du Comité d'appui technique au cadre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.