16 Juin 2019

Afrique de l'Est: L'ONU condamne le double attentat au Kenya et en Somalie

Le Secrétaire général des Nations Unies a condamné dimanche l'attentat perpétré samedi dans le comté kenyan de Wajir, au cours duquel au moins huit policiers ont été tués et d'autres personnes ont été blessées lorsque leur véhicule a heurté un dispositif explosif improvisé.

L'attaque fait suite à l'enlèvement de trois réservistes de la police kenyane dans ce comté vendredi, revendiqué par al Shabaab, a précisé le chef de l'ONU dans une déclaration.

António Guterres a également condamné l'attentat à la voiture piégée à un poste de contrôle à Mogadiscio, en Somalie, également revendiquée par al Shabaab, qui a tué au moins huit personnes et blessé d'autres.

M. Guterres a exprimé la solidarité de l'ONU avec les gouvernements kényan et somalien dans leurs efforts de lutte contre le terrorisme et l'extrémisme violent.

Il a exprimé ses plus sincères condoléances aux familles des personnes tuées ainsi qu'aux gouvernements et aux peuples du Kenya et de la Somalie, souhaitant un prompt rétablissement aux blessés.

Kenya

Soudan participe à Nairobi à la réunion sur la paix et la sécurité

Le Soudan a participé à la réunion de la 24e session du Comité d'appui technique au cadre… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: UN News

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.