Ile Maurice: TVA abolie sur le sésame et le tukmaria - Economie pour les commerçants mais prix inchangés

Ceux qui raffolent du «aplon sagoo» ont été ravis. Même si la mesure en a surpris et fait sourire plus d'un. Dans son discours budgétaire le 10 juin, Pravind Jugnauth a affirmé que la taxe sur la valeur ajoutée (TVA) était abolie sur sept produits : les vermicelles, le tukmaria, le sagoo (tapioca), l'appalam (NdlR, communément appelé aplon chez nous), les graines de lin, la moutarde et les graines de sésame. Depuis, nombreux sont les Mauriciens qui s'interrogent sur les raisons d'une telle mesure.

En attendant, le ministère de l'Industrie et du commerce explique que cela a été fait dans l'intérêt des consommateurs. Et explique que les prix varieront selon les marques. Mais qui sont ceux qui sortent vraiment gagnant avec l'abolition de la TVA sur ces produits ?

Le tukmaria et le sésame sont les deux «graines» les plus consommées dans cette liste. Les sachets, qui coûtent moins de Rs 100 au consommateur lambda, sont achetés en grande quantité par ceux qui commercialisent de l'alouda, de même que par les boulangers.

Boulangers heureux

Pour Patrick Faron qui tient la Boulangerie de Baie-du-Tombeau, depuis sept ans avoue que l'abolition du TVA sur les graines de sésames est bel et bien significative pour lui. «Par mois, j'achète cinq kilos de graines de sésame, ce qui me revient à Rs 550. Avec cette mesure, je pourrais faire des économies.»

Une réflexion que partage un autre boulanger. Abdul Bashal, qui travaille dans Le kiosque à pains depuis 15 ans, affirme que la demande pour le pain au sésame a augmenté. «Pour nous, il s'agit d'une bonne mesure.» Justement, est-ce que la mesure budgétaire aura une répercussion sur le prix de ce type de pain ? Le non est catégorique, il n'y aura pas de baisse.

Chez Alouda Pillay, à PortLouis, la baisse du prix du tukmaria est chaudement accueillie. Chez les Pillay, on vend plus de 150 alouda et autres boissons rafraîchissantes au quotidien. Par conséquent, la note pour le tukmaria revient à quelque Rs 6 000. «L'abolition de la TVA nous soulagera», lâche Anjalee Pillay.

Un avis que partage Mevine Mauree, 52 ans, lui aussi marchand d'alouda. «Cela compensera un peu la note salée que nous laisse l'achat du lait.»

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.