Cameroun: Mouvements d'humeur à la prison centrale de Kondengui

Une rixe a opposé en matinée du samedi 15 juin 2019, plusieurs pensionnaires de la prison centrale de Kondengui, aux gardiens de prison.

Selon des sources introduites, c'est l'initiative des gardiens de prison, de procéder à des fouilles inopinées dans certains quartiers de cette maison d'arrêt surpeuplée, qui serait à l'origine de la bagarre générale qui a opposé plusieurs prisonniers à leurs geôliers.

L'on apprend alors que les fouilles inopinées dont il est question, ciblaient les quartiers 8 et 9 de la prison centrale de Yaoundé- Kondengui. Réputés trop dangereux, ces deux quartiers, sont appelés "Kosovo". Des langues médisantes racontent qu'il y règne une violence qui va jusqu'à l'homosexualité forcée. Le trafic de drogue et stupéfiants. La criminalité.

L'idée des geôliers de procéder hier samedi, à des fouilles inopinées dans ces deux quartiers, n'a pas rencontré l'adhésion des occupants, lesquels à en croire nos informations, ont opposé une fin de non- recevoir aux gardiens de prison. Toute chose qui a alors décidé les gardiens de prison, à vouloir passer par la force et la violence.

Des témoins racontent alors qu'il s'est suivi une bagarre générale. Des amis des pensionnaires des quartiers 8 et 9, étant venus à la rescousse, une violente bagarre, a opposé geôliers et prisonniers.

L'on parle de blessés.

Camer.be a appris que devant cette bagarre générale très difficile à maitriser par le seul personnel pénitencier, gendarmes et policiers, ont été appelés en renfort.

C'est sur ces entrefaites qu'avons-nous appris, le calme est revenu à la prison centrale de Yaoundé - Kondengui.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Camer.be

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.