Ile Maurice: Voiture de Nando Bodha emboutie - Le motocycliste se confie

«C'était la voiture ou le piéton.» La moto de Mitchwell Louis, 32 ans, a percuté la voiture de nul autre que le ministre Nando Bodha il y a tout juste une semaine, dimanche 9 juin. Par la suite, les mots «hit and run» et alcootest positif ont commencé à faire leurs apparitions un peu partout, en même temps que la photo de la voiture amochée du ministre des Infrastructures publiques. Mais selon le principal concerné, il n'y a pas eu de délit de fuite.

Le jour de l'accident, Mitchwell Louis a quitté son domicile à Albion pour se rendre à Flic-en-Flac. Mais la route n'a pas été un long fleuve tranquille. À un moment, il a vu arriver la voiture du ministre dans la direction opposée. Un piéton était aussi sur la route. «À ce moment-là, c'était ou la voiture, ou le marcheur. Le choix était vite fait», explique le prof de musique à la Fondation de l'Enfance.

Après la collision, Mitchwell Louis affirme que la conversation avec Nando Bodha était très affable. «Il a baissé sa vitre, nous nous sommes salués et je lui ai demandé s'il était blessé, il m'a répondu que non.» Puis, toujours selon les dires du motocycliste, le passager de Nando Bodha est descendu de la voiture, a fait une petite inspection et lui a dit qu'il pouvait s'en aller.

Pourquoi la police a mis tant de temps ?

Ce n'est que bien après, soit à l'heure du déjeuner, que les policiers ont débarqué chez le musicien. «Je ne comprends pas pourquoi la police a mis tant de temps. C'est normal que l'alcootest, pratiqué à cette heure, soit positif vu que j'ai bu quelques verres en rentrant», explique-t-il. Mais il n'en démord pas, au moment de l'accident, il était bien à jeun. Quant à sa moto, elle n'a pas été endommagée et se trouve toujours au poste de police de Flic-en-Flac.

Comment finira l'histoire ? Pour Mitchwell Louis, elle est déjà chose du passé. Le problème a été réglé et tout s'est bien passé avec le ministre. Sollicité, Nando Bodha est resté injoignable.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.