Ile Maurice: Facebook - Un «friend» en plus, Rs 133 000 en moins

Cette habitante de cité Briquetterie, Ste-Croix, a pris du temps pour réaliser qu'elle se faisait duper par un «ami» rencontré sur Facebook. L'homme, âgé de 40 ans, qui vit en Grande-Bretagne, lui a soutiré Rs 133 000 via des transferts bancaires. Vendredi 14 juin, la victime de 54 ans a porté plainte au poste de police d'Abercrombie, contre l'arnaqueur.

La quinquagénaire explique avoir fait la connaissance de ce Britannique sur Facebook. Ils se parlaient également sur WhatsApp. L'homme lui aurait fait croire qu'il allait lui expédier un colis contenant des accessoires pour femmes et qu'elle allait le recevoir à travers le service de douane.

Le 6 juin, aux alentours de 13 heures, elle reçoit un appel d'un individu qui se présente comme un agent de livraison. Qui assure que le colis est bien arrivé à Maurice et qu'il faut débourser Rs 18 000 pour le dédouaner. Le même jour, vers 14 heures, elle fait transférer l'argent sur un compte bancaire enregistré au nom d'une femme.

Virement contre colis

Puis, elle reçoit un autre appel l'informant cette fois qu'un deuxième virement de Rs 35 000 doit être fait, car le paquet contient la somme de 30 000 dollars américains. Elle se plie une nouvelle fois à cette demande et l'argent atterrit cette fois sur le compte d'une autre femme. Autre jour - mercredi 12 juin - nouveau virement, de Rs 80 000, suite à une requête effectuée par «l'ami» en question, la veille.

Plus tard, un message sur WhatsApp la somme de débourser Rs 50 000. La victime, ayant finalement compris qu'elle se faisait arnaquer, décide alors d'ignorer tous les messages. Elle a en outre déclaré aux enquêteurs qu'elle ne pourra mettre sa tablette à leur disposition pour des raisons professionnelles. Mais qu'elle reste disponible au cas où elle sera appelée...

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.