Tchad: N. F. Romadoumngar et Saleh Kebzabo se disputent la tête de l'opposition

Au Tchad, il y a du rififi au sein de l'opposition. Son nouveau chef de file officiel, Nialbe Felix Romadoumngar ne tolère pas la mise en place de la coordination générale de l'opposition, dirigée par Saleh Kebzabo, son prédécesseur. Le nouveau chef de file de l'opposition promet de poursuivre en justice dès ce lundi 17 juin Saleh Kebzabo pour usurpation de titre.

C'est un communiqué annonçant la naissance d'une coordination générale de l'opposition, dirigée par Saleh Kebzabo, qui a mis le feu aux poudres.

Pour le nouveau chef de file de l'opposition, cette attitude est inacceptable parce qu'il n'y a qu'un seul chef de l'opposition. Nialbé Félix Romadoumngar : « Le pouvoir laisse faire le trouble faire son nid au sein de l'opposition. Nous informons l'opinion nationale et internationale que le parquet sera saisi pour mettre en mouvement l'action publique sur le cas de ces individus qui usurpent comme bon leur semble le titre et la fonction de chef de l'opposition démocratique. »

Pour les membres de la coordination générale de l'opposition, Nialbé Félix Romadoumngar se trompe de combat.

« Le chef de file de l'opposition n'a qu'à exercer ses activités, au profit d'un pouvoir qui l'a nommé parce que c'est une opposition convenable ! Mais l'opposition tchadienne doit jouer son rôle dans une coordination qu'elle a mise en place ! Il n'y a pas usurpation de tritre !» s'insurge Brice Guedmbaye Mbaimon, un des rapporteurs de la coordination.

Fin avril, une décision de la Cour suprême a décidé de faire du président de l'Union pour la démocratie et le renouveau le nouveau chef de l'opposition en lieu et place de Saleh Kebzabo qui occupait la fonction depuis huit ans, suite à une démission d'un député de son parti. Une décision que Saleh Kebzabo conteste indiquant que le chef de l'opposition -qui est le chef du parti ayant le plus grand nombre de députés- est désigné pour la durée de la législature et celle-ci n'est pas encore terminée.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.