17 Juin 2019

Congo-Kinshasa: Violences en Ituri, polémique sur le nombre de victimes

Photo: Julien Harneis/Flickr
Province d'Ituri

En RDC, de nouveaux chiffres concernant les violences en Ituri font polémique. Ces chiffres ont été livrés par la société civile de la chefferie de Bahema-Nord. Le président de cette structure évoque la découverte de 161 nouveaux corps à Djugu. Les autorités provinciales doutent de cette information.

Le gouverneur de l'Ituri dit ne pas être informé de cette nouvelle découverte macabre. Pour Jean Bamanisa Saïdi, joint au téléphone, il devrait plutôt s'agir d'un bilan global des violences dans le district de Djugu, depuis leur début il y a une semaine.

De son côté, Jean-Marie Ndjaza, le porte-parole de la communauté Lendu, la communauté opposée aux Hema, s'est réservé de confirmer le chiffre de 161 corps qui auraient été découverts le week-end dans la localité de Tché. Il reconnait cependant que la situation est très inquiétante.

Charité Banza Bavi, le président de la société civile de Bahema-Nord, lui cite l'armée qui, dit-il, « facilite la découverte des corps ». Il parle d'ailleurs « de chiffres provisoires, plusieurs personnes étant encore portées disparues ».

La communauté Hema refuse de parler d'affrontements intercommunautaires. En effet, dans une déclaration publiée le weekend à Bunia, la communauté Hema parle d'un « carnage perpétré par la milice Lendu dans le territoire de Djugu ». Elle menace également de boycotter tout dialogue ou conférence de paix qui seraient organisés, si la sécurité de ses membres n'est pas garantie par les autorités légalement établies.

En savoir plus

Ituri - Plus de 160 nouveaux corps sans vie découverts dans les localités de Djugu

La situation sécuritaire dans la province de l'Ituri demeure très préoccupante. La population ne… Plus »

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.