Burkina Faso: «Quand R.M.C. Kaboré est arrivé au pouvoir, il n'y avait pas d'armée»

L'opposant burkinabè Ablassé Ouedraogo a, au cours d'une interview diffusée sur notre antenne hier dimanche 16 juin, demandé au président Roch Marc Christian Kaboré de démissionner.

Selon l'ex-ministre des Affaires étrangères de Blaise Compaoré, et président du parti Le Faso Autrement, l'actuel gouvernement n'arrive plus à faire face aux besoins urgents des populations et le pays fait l'objet d'attaques terroristes tous les jours.

Ce qui, selon lui, démontre l'incapacité de Roch Marc Christian Kaboré à gouverner. Bindi Ouoba est le porte-parole du parti au pouvoir, le Mouvement du peuple pour le progrès. Il répond aux déclarations d'Ablassé Ouedraogo, notamment en ce qui concerne la lutte contre le terrorisme.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: RFI

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.