16 Juin 2019

Ile Maurice: Budget 2019-2020 - A part le foot version Liverpool, les sportifs oubliés

C'était en 2014. Le gouvernement Lepep annonçait un partenariat avec le club de West Ham.

Mais le dossier a fini sur le banc de touche. Lundi 10 juin, le Premier ministre a annoncé lors du Budget que Maurice frappera à la porte du géant anglais, Liverpool, pour faire revivre le foot local. Une mesure qui a pris plusieurs personnes de court, même les fans des Reds...

Ainsi, une fois de plus, c'est le sport roi que les autorités semblent vouloir sauver. Surtout que dans le dernier classement FIFA, datant du 4 avril, le Club M a chuté d'un rang pour se retrouver à la 157e place sur 200 pays, au niveau mondial... Notre équipe nationale de foot est devancée par les voisins que sont Madagascar, qui occupe la 108e place, et les Comores, 148e. Adversaires que Maurice devra affronter lors des Jeux des îles en juillet

Hormis le foot, les autres sports semblent avoir été oubliés. Si le ministère de la Jeunesse et des sports a obtenu en 2018-19 une enveloppe de Rs 1,17 milliard, cette fois, le Budget a été réduit à Rs 750 millions. Paradoxe, puisque le gouvernement, à commencer par Pravind Jugnauth lui-même, n'arrête pas de demander aux Mauriciens de se mettre au sport.

Pour les y encourager, le Grand argentier a promis la création de 25 mini-terrains de foot, six gymnases ou encore deux terrains de pétanque, entre autres. Il semblerait ainsi que si Pravind Jugnauth a mis l'accent sur le sport de masse, il a quelque peu oublié les sportifs d'élite.

En tout cas, il a demandé à tout un chacun de venir soutenir nos sportifs lors des prochains Jeux des îles, qui se tiendront, rappelons-le, du 19 au 28 juillet.

Ile Maurice

Mort sur un bateau - La famille d'un pâtissier attend toujours son corps

Il avait 28 ans et travaillait sur un bateau de croisière comme pâtissier. Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.