16 Juin 2019

Ile Maurice: Daruty - Une forêt où il ne fait pas bon se promener

Ce n'est pas le seul loup qui y rode. Un individu aurait tenté d'agresser sexuellement une Mexicaine alors qu'elle faisait du jogging à Daruty, Petit-Raffray, vendredi 7 juin. La jeune femme avait porté plainte.

Cette même forêt regorge d'histoires les unes plus effrayantes et farfelues que les autres. Magie noire, planque pour les prédateurs et ceux voulant passer du bon temps loin des regards indiscrets... les langues se délient. D'autant plus que selon les dires des plusieurs habitués, ce ne serait pas la première agression en ce lieu. Visite guidée.

Il est presque 16 heures en ce jeudi 13 juin après-midi. Alors que la pluie joue au trouble-fête dans le Nord, l'endroit, presque désert pour la plupart du temps, semble attirer quelques amoureux de la nature. Alors qu'une jeune femme y circule à vélo, deux individus se trouvent sur le tracé, sûrement s'adonnent-ils au jogging aussi... La forêt de Daruty regorge d'arbres endémiques. C'est ce qui rendrait l'endroit attrayant et lui donnerait un cachet hors du commun, selon ceux qui la fréquentent depuis des années.

Ruines

Or, pour pouvoir se plonger dans l'histoire même de ce lieu, il faut avoir le courage de l'explorer. «Kan ou pasé mem lor simé, li mistran. Andan fer pli per.» Ceux qui connaissent l'endroit mettent en garde. Quelques mètres plus loin, se trouve un lieu de culte, véritable antre pour «longanist», dit-on. «Dimounn sorti depi lwin vinn la zis pou fer sa travay la... » L'endroit ayant pour nom «akele hum» (NdlR, on est seul), serait donc le lieu où se déroule la sorcellerie. «Zis ou get plas lamem ou gagn frison.» C'est le cas.

On poursuit la visite. Nous tombons sur des ruines. «Ti ena bann dimounn ti pe res la lontan. Nepli ena nanié aster. Se zis bann souvenir... » Selon les gardes forestiers, à la nuit tombée, il s'y passe des choses «surnaturelles». «Nou finn tann ek trouv tou kalité zafer isi. Lot fwa lamem nounn trouv enn 'tchourel' pe galoupé dan bwa... »

Il n'y a pas que les esprits qui hantent les lieux. Les malfrats aussi semblent y trouver leur compte. En 2018, un sac en plastique contenant des billets de Rs 100, Rs 200, Rs 1 000 et Rs 2 000 a été retrouvé, à moitié brûlé. Montant total du butin parti en fumée : Rs 500 000.

Accidents

Une bonne partie de la forêt reste par ailleurs inexplorée, racontent nos guides. La route principale allant vers Grand-Baie, qui la divise en deux parties, est aussi connue pour être meurtrière. La faute, selon les usagers et les conseillers du village de Petit-Raffray, au fait que le chemin est mal éclairé. «Pena enn lalimier lor sa simé-la, finn demandé enn ta fwa. Nanié pa finn fer.»

On se souvient par ailleurs qu'Akshay Babooram, 20 ans, avait succombé à ses blessures le 1er avril 2018, après que la moto qu'il pilotait a terminé sa course contre un arbre, à Daruty. Wahida Bibi Dinally, 43 ans, est morte sur le coup dans un accident de la route survenu à 19 h 27 le jeudi 15 mars de la même année. À Daruty...

Ile Maurice

Village touristique de Belle-Mare - L'éléphant blanc se remue après huit ans

Les travaux s'activent pour l'entrée en opération du Belle-Mare Tourist Village. Ce projet est… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.