Ile Maurice: Allocation de mauvais temps - «Ce gouvernement a peu de considération pour les pêcheurs»

Hansa Nancoo

C'est le même leitmotiv qu'en 2011, alors que Xavier-Luc Duval était alors ministre des Finances. Pourtant, cette année, devenu leader de l'opposition, Duval dit que le Budget «pe fer boufon ek peser». En 2011, Judex Ramphul affirmait qu'il y a «un manque de considération pour la communauté des pêcheurs». Comment continuer à mordre à l'hameçon ?

«Une somme plus que dérisoire.» Le président du syndicat des pêcheurs est toujours amer, huit ans plus tard. La décision du gouvernement, annoncée lors du discours du Budget, de majorer l'allocation de mauvais temps versée aux pêcheurs de Rs 310 à Rs 340, soit Rs 30 de plus, fait bondir le pêcheur. «C'est triste de voir la considération que nous obtenons de ce gouvernement.» Pourtant c'est la plus importante augmentation qu'ils auront depuis 2015.

Judex Ramphul explique que le secteur de la pêche est en perdition. «La relève est dure à obtenir. Les jeunes ne sont plus intéressés à y travailler. Et avec de telles compensations, comment voulez-vous qu'ils souhaitent entrer dans ce secteur ?» Il s'interroge même sur le pourquoi d'une consultation budgétaire avec le Premier ministre pour qu'au final, rien de positif n'en sorte. «Nous lui avons demandé s'il pouvait inclure une compensation pour les pêcheurs retraités ; il y en a qui sont encore à rembourser leurs prêts pour l'achat d'une pirogue des années après. Mais rien n'en est ressorti.»

En 2015, à chaque fois qu'un pêcheur ne pouvait prendre la mer en raison du mauvais temps, il percevait Rs 275. Cette allocation a été augmentée à Rs 282 en 2016. L'année suivante, les hommes de la mer n'ont eu que Rs 6 de plus. Une année plus tard, Rs 10 ont été ajoutées à la somme, qui est ensuite passée à Rs 310.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: L'Express

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.