Togo: La propreté est la moitié de la santé

16 Juin 2019

Les pouvoirs publics s'emploient à améliorer l'assainissement dans les grandes villes. L'hygiène est évidemment une priorité. Mais l'Etat, malgré de lourds investissements dans secteur, ne pourra réussir qu'avec la collaboration de la population.

Ce n'est pas encore le cas. Dans de nombreux quartiers de Lomé et d'autres villes, les caniveaux sont utilisés comme dépotoirs et les eaux usées s'y déversent. Et peu importe si des commerçants de produits frais sont installés à proximité et que des enfants les utilisent comme terrain de jeu avec des conséquences graves pour la santé.

Pour les responsables du ministère de la Santé, une prise de conscience des habitants est absolument nécessaire.

Mais en dépit des campagne d'information à répétition, le réflexe n'est toujours pas intégré.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Togonews

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.