Congo-Kinshasa: Assemblée nationale - Mabunda annonce une session extraordinaire

Alors que la session ordinaire de mars s'est clôturée depuis samedi 15 juin 2019, sans que le gouvernement ait été mis en place, le numéro 1 des Députés nationaux, Jeanine Mabunda Lioko, a laissé entendre, dans son discours à l'occasion de la clôture de la session ordinaire, que la convocation d'une Session extraordinaire serait envisageable après la nomination des membres du Gouvernement que va régenter le septuagénaire Sylvestre Ilunga Ilunkamba.

«Comme vous le savez, il a plu à Son Excellence Monsieur le Président de la République, Monsieur Félix Antoine TSHISEKEDI TSHILOMBO de nommer Monsieur Sylvestre ILUNGA ILUNKAMBA au poste de Premier ministre, Chef du Gouvernement », a-t-elle rappelé de prime abord. C'est pourquoi, une concertation, avec les autres Institutions compétentes, s'impose en vue de la convocation d'une Session extraordinaire dès la nomination des membres du Gouvernement", a-t-elle prévenu.

Synthèse de la session

Consciente du fait que la Chambre basse du parlement n'ait pu accomplir, avant la fin de la présente Session ordinaire de mars, conformément au prescrit de l'article 90 de la Constitution, à savoir l'approbation du programme du Gouvernement, suivie de son investiture, selon Madame la Présidente, il est nécessaire que les élus du peuple puissent d'ores et déjà prendre des dispositions pour participer à la session extraordinaire qui s'annoncent à grand pas, au moment où le Bureau ferait appel à eux.

C'est dans cette optique, faisant une petite rétrospective de ce qui a été réalisée jusqu'ici depuis l'installation du Bureau de l'Assemblée nationale intervenue le 24 avril 2019, Jeanine Mabunda Lioko, a tenu à féliciter la franche collaboration de l'Administration de la Chambre basse du parlement et ses collègues Députés nationaux, qui ont su ménager aucun effort pour mettre en place les différents organes que compose l'Assemblée nationale. Lesquels organes sont le Bureau, les 16 Groupes parlementaires, les 10 commissions permanentes officiellement établies depuis vendredi dernier. À ce sujet, elle a parlé de l'élection dans un esprit d'inclusivité, des membres des bureaux des commissions permanentes et du Comité des Sages lors de la reprise de la session.

Dans son élan, Jeanine Mabunda a également évoqué les fruits de sa politique de proximité et de son devoir de faire du Palais du peuple, une véritable "Maison du peuple", notamment à travers sa politique de porte ouverte, de l'écoute et de l'approche de la population congolaise et du monde entier.

Enjeux

Outre l'examen et l'approbation du programme du gouvernement suivi de son investiture, la session extraordinaire pourra, certainement examiner le rapport annuel de la CENI. Sans oublier la validation des pouvoirs de nouveaux députés qui viennent d'être proclamés élus par la Haute Cour et des suppléants devant remplacer les Députés occupant des fonctions incompatibles avec le mandat parlementaire.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Congo-Kinshasa

Plus de: La Prospérité

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.