16 Juin 2019

São Tomé and Príncipe: Le principe de la laïcité est-il actuellement athée et anti-Islam?

En ma troisième année à l'université, j'ai été parmi un petit groupe d'étudiants qui a été convoqué par la direction générale à propos du lieu de prière au sein de la dite université.

Les autorités universitaires avaient de problèmes avec notre lieu de culte au nom de la laïcité même si elles prétendaient que la place utilisée pour nos prières quotidiennes et celles de vendredis était réservée pour la construction d'un grand amphithéâtre qui aurait profité à tous les étudiants.

On leur avait unanimement dit que nous n'avions aucun problème à déplacerai ce lieu de culte dans l'intérêt général à condition qu'on nous montrait un autre lieu et nous aidait à l'aménager car c'étaient les contributions des étudiants qui avaient été utilisées pour aménager ce qu'on avait. Elle n'avait pas accepté ce point car ça violerait le principe de la laïcité quand l'autorité universitaire aidait les étudiants à aménager un lieu de prière particulier. Si l'autorité avait-elle utilisé ce lieu pour d'autres fins et en détruisant ce qui y était? On n'en saura jamais la réponse.

Lors d'une conférence, un éminent professeur de droit en Guinée avait été aussi demandé par une sœur sur le port de voile. Sa question était de savoir si porter les voiles dans les écoles et dans les universités violerait-il le principe de la laïcité. Avant de répondre, le professeur nous avait demandé si c'était la vérité que nous voulions entendre et nous lui avons répondu par affirmatif. Il a dit: «Les ports de voiles dans les écoles et les universités violent le principe de la laïcité tél qu'inscrit dans nos lois actuelles».

Ces deux histoires me poussent à dire quelques mots sur le principe de la laïcité en Guinée. Je n'en veux absolument pas aux autorités de mon université ni à notre éminent professeur d'ailleurs car ils ont raison, selon leurs interprétations du texte, par rapport au sujet même si c'est bien un des héritages juridiques de la France. Toute de suite, il faut souligner que le principe de la laïcité, telle que appliqué en France, n'est pas qu'incohérent, il est aussi athée et anti-Islam.

Par exemple, on y voit les jeunes et les veilles femmes qui portent des petites culottes et même les sous-vêtements dans les écoles, dans les universités et dans les places publiques pendant l'été et ça ne dérange absolument personne. Ils trouvent ça tout à fait normal; et si une autre fille ou femme part dans les mêmes écoles ou places publiques avec son voile, ils trouvent ça anormal, il est une atteinte aux valeurs républicaines, au principe de la laïcité ou à l'ordre public.

Certains le qualifient même de la preuve de l'asservissement de la femme à l'homme ou dans l'Islam. La cohérence ne voudrait-elle pas dire tout simplement que si Suzanne peut partir tranquillement dans les écoles et universités en culottes ou sous-vêtements, Aicha a aussi le droit d'y partir avec son voile?

En outre, on ne touche pas aux valeurs représentant nos amis Juifs dans ces pays et je trouve personnellement ça tout à fait normal mais l'incohérence se manifeste aussitôt quand les journalistes peuvent y dessiner le prophète de l'Islam (psl) dans les termes les plus indécents au nom de la liberté d'expression et personne ne doit lever un petit doigt. La cohérence ne voudrait-elle pas dire de respecter toutes les Fois ou les valeurs sacrées que chacun de nous croit. La liberté d'expression n'est pas synonyme de la sauvagerie dans nos expressions et notre vivre-ensemble peut naturellement en dépendre de son utilisation intelligente dans la société.

De passage, il faut condamner l'extrémisme dans toutes ses formes. L'extrémisme, qu'il soit religieux, politique, social ou économique, est un danger pour la société et il doit être massivement et effacement combattu dans toutes ses formes. C'est pourquoi la lutte contre l'extrémisme doit être générale et cohérente dans le monde. Pour le moment, elles sont hypocrites et partiales, et c'est pourquoi on ne s'étonne guère qu'elles n'ont jamais atteint leurs objectifs escomptés.

Un homme très respecté par plus d'un milliard des personnes dans le monde entier dont des grands pourcentages parmi ceux-ci vivent dans ces pays et ils lui vouent tellement de respects qu'il n'a pas son image physique chez eux et même dans les films retraçant sa biographie, ils refusent de lui trouver une image. Le bon sens ne voudrait-il pas dire que la construction d'un monde paisible et inclusif s'entend à ce qu'on se respecte et respecte nos valeurs religieuses respectives. Si les lois ne s'entendent pas à faciliter cette cohésion globale, elle doit au moins éviter d'exacerber les tensions inter-religions.

En Islam et depuis au 7eme siècle, notre prophète (psl) nous avait dit de ne pas dire les mots déplacés aux dieux des autres car en faisant ça, on leur pousserait naturellement à s'attaquer à Allah. Il a même résidé à Medine avec les Juifs qui pratiquaient leur religion tranquillement et leur point commun était de s'associer pour défendre leur lieu commun contre les dangers extérieurs. Ça c'était aux 7eme siècle. Les problèmes n'ont commencé entre eux que quand leurs voisins n'avaient respecté les accords que chaque côté avait librement signés dont le point fondamental était de ne jamais s'associer aux ennemis extérieurs pour attaquer une partie; et que si une partie était attaquée, l'autre devait la défendre. Mais ça est un autre sujet.

Pour revenir aux cas guinéen, certains font le parallélisme entre le fait d'avoir un lieu de prière pour les étudiants musulmans dans les universités pousserait leurs amis chrétiens de chercher à en avoir aussi. Je ne pense point que quelqu'un leur en empêcherait s'ils le voudraient. Ils oublient que les prières ne sont pas aussi fréquentes chez nos voisins comme chez nous. Les musulmans doivent prier cinq fois par jour et beaucoup sont obligés de prier deux entre d'elles pendant les cours et pour plus de cinq à six jours par semaine.

Les prières sont quasiment individuelles chez nos amis et ils prient leurs prières en commun dans les églises dans les jours qui sont les repos pour nous tous, les dimanches. Si on demandait aussi à ce que les vendredis soient aussi les jours de repos en Guinée (Les Américains ont les Samedis et Dimanches comme repos et sous peu, les vendredis vont les suivre). Aussi, beaucoup se demandent en quoi, il serait-il un problème quand les étudiants trouvent un petit lieu de prière où ils peuvent prier lors des cours très rapidement et se tournent aux cours après.

Maintenant, ils doivent les faire dans les manières qui ne perturberont pas ceux qui n'en sont pas concernés; et ces lieux de prières peuvent être trouvés en accord avec les autorités universitaires. Les emplois du temps de l'enseignement pré-universitaire font que les élèves n'ont pas ce problème.

Quant aux ports de voiles ou d'autres signes religieux dans les écoles et les universités, si la laïcité voudrait vraiment dire que les jeunes filles ou les femmes mariées ne peuvent pas se présenter dans ces lieux avec leurs voiles ou les hommes avec d'autres signes musulmans ou chrétiens, alors elle voudrait tout simplement dire qu'elle interdirait les enseignements à tous et celles qui ne peuvent pas se séparer de leurs signes religieux, musulmans ou chrétiens. Elle devient ainsi, qu'on le dise clairement ou non, un principe athée.

Beaucoup d'entre nous aussi peuvent en témoigner que les élèves qui vont dans les écoles avec leurs voiles, les font en s'habillant correctement dans leurs tenues et ça ne crée aucun problème à aucun autre élève, à aucun professeur ou autorité scolaire à moins que leurs problèmes sont autres choses. J'en ai étudié avec beaucoup et à part quelques incidents entretenus par certains professeurs qui avaient des problèmes plus personnels qu'académiques avec ces jeunes filles, elles ne sont, en aucun cas, des obstacles aux bons déroulements des cours dans les écoles ou les universités.

Selon mes analystes de cette notion dans beaucoup des pays du monde occidental, les États-Unis d'Ameriques sont le meilleur exemple dans ce domaine. Les politiciens et certains fanatiques peuvent y dire du n'importe quoi sur les immigrants ou les musulmans mais ils ont une notion très importante dans leur constitution et bien comprise par les Américains: le libre choix de sa religion ou le libre exercice de sa Foi.

Dans ces pays, tout le monde est libre de choisir sa religion et aussi est libre de la pratiquer dans la manière qu'il ou elle le voudrait. Les élèves et les étudiants sont libres de partir dans les écoles et les universités en culottes ou en voiles. Elles peuvent faire les mêmes choses dans les places publiques et dans leurs lieux de travail. J'ai personnellement vu deux sœurs habillées en voiles intégrales même dans mon université et personne n'a eu de problème avec elles.

Dans cette université du nom «Borough of Manhattan Community College, BMCC), une chambre est même donnée aux étudiants musulmans de faire leurs prières quotidiennes et ils ne sont pas plus de vingt pourcent (20%) dans l'effectif total parce qu'elle a compris qu'on ne peut jamais garder les musulmans dans un lieu pour plus d'une demi-journée sans leur aider à s'acquitter de leurs devoirs religieux qui sont très fréquents chez eux. Dans les restaurants de cette université, les menus en «Halal foods » sont mis à la disposition de ces étudiants musulmans. Ces exemples sont indexables partout dans le pays.

Dans l'Etat de New York par exemple, les musulmans sont libre de prendre les places en location pour leurs lieux de prière et d'autres achètent les anciennes églises ou les maisons pour les transformer en mosquées et ça ne pose aucun problème à personne. C'est pourquoi les médias, les politiciens en manque d'inspirations et certains extrémistes peuvent raconter tout ce qu'ils veulent mais on respecte tout le monde et sa Foi dans ce pays. C'est dommage que nos frères n'ont cessé de dire en France qu'il est bien possible d'être des bons musulmans et bons citoyens en même temps dans ce pays et ils ne veulent rien entendre.

Pour conclure, on peut appeler par tout ce qu'on veut: la notion de la laïcité, on est dans une république laïque, les valeurs de la république, ... mais toutes les lois qui ont pour vocation de bâtir une société paissible et dans laquelle chacun serait fier d'y appartenir, elles doivent laisser tout le monde libre de choisir sa religion, de la pratiquer librement ou de se présenter dans les écoles, les universités, les places publiques et dans les lieux de travail avec les habillements qu'ils ou elles considèrent comme parties intégrantes de leur Foi.

Le rôle de l'Etat, dans ce cas, est de faciliter la cohésion sociale en ne mettant pas une religion au dessus d'une autre et il doit éviter de trancher juridiquement sur certaines questions qui poseraient de problèmes à la Foi de certains citoyens; elle doit laisser le libre choix, dans ce cas, à chacun de faire selon sa Foi: le mariage par exemple, prêter des serments sur un objet sacré, ...

Les écoles ou les universités catholiques et coraniques sont les sujets d'un autre débat.

Les maux et les malheurs de la République! " Mal nommer les choses, c'est ajouter aux malheurs du monde », Albert Camus.

Si hier la Guinée était un pays à l'agonie, aujourd'hui, c'est un territoire en lambeau miné par une extrême pauvreté avec une gouvernance cabossée par la corruption et les détournements. C'est une immense tâche blanche au cœur de l'Afrique. Un pays saigné [... ]...

300 mille dollars : l'ONG AGUT exige la démission d'Alpha Condé L'Association guinéenne pour l'unité et la transparence (AGUT) demande la démission du Président de la République, Chef de l'Etat, Pr. Alpha Condé par manque de compétence, de transparence et de responsabilité morale et institutionnelle. Le Président de la République et Chef de l'Etat a juré de respecter et de faire respecter la constitution mais malheureusement [... ]...

L'avocassier Togba s'emmêle les pinceaux ! Mborré ! Togba Zogbelemou, le gâte-sauce du palais Gokhi Fokhè, veut absolument que tu te goinfres de sa tambouille juridique. Il est passé dans l'émission, « Les grandes gueules », qui a pignon sur rue dans Cona-cris, pour faire la publicité de sa mangeaille avariée. D'entrée de jeu, Tamba Zacharie Millimouno engage les hostilités et lui demande [... ]...

São Tomé and Príncipe

Ce que signifient les noms des pays d'Afrique [3/4 - de M à S]

Derrière les noms des 54 États africains se cachent bien des histoires et autant de langues, coloniales ou… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Aminata.com

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.