16 Juin 2019

Cote d'Ivoire: On s'acharne sur moi pour que je trahisse le RHDP (Adjoumani)

Pour le ministre Kobenan Kouassi Adjoumani, ses adversaires politiques ont décidé de s'acharner sur sa personne, pour le pousser a trahir le Rhdp. Il a expliqué cela à ses parents du Gontougo, lors d'une cérémonie organisée à Tanda le dimanche 16 juin 2019, pour lui manifester soutien.

À ces détracteurs, le ministre Adjoumani a dit qu'ils perdaient leur temps en agissant ainsi. «Le gens ont décidé de s'en prendre à ma personne, afin de me voir trahir le Rhdp. Ceux qui m'attaquent, pensent que je vais rebourser chemin à cause de leur acharnement sur ma modeste personne. Ces derniers se trompent. C'est peine perdue. J'ai décidé d'être Rhdp de mon propre chef et j'y reste », a-t-il lancé aux populations qui ont effectué le déplacement.

Le président exécutif du mouvement "Sur les traces d'Houphouët-Boigny" a demandé à ses parents de rester sereins, comme il dit l'être, lui-même. Car, dira-t-il, tant qu'il a la confiance de la présidence du Rhdp, du directoire et des militants, il restera toujours engagé pour le parti. « Les gens peuvent m'accuser de tous les maux. Mais, je suis serein et je vous demande de le rester, devant un parti politique agonisant. Je ne vais jamais trahir», a-t-il poursuivi.

Adjoumani a laissé entendre qu'il avait été qualifié de traitre, au moment où il quittait le Pdci-Rda pour le Rhdp. Mais, selon lui, la ruée des cadres du Pdci-Rda vers le Rhdp lui donne aujourd'hui raison. « Le gens avaient voulu m'exposer à la vindicte populaire en me taxant d'avoir trahi. C'est par milliers que les cadres et militants du Pdci-Rda viennent aujourd'hui déposer leurs valises au Rhdp. (... .) Certains de ceux qui me taxaient hier d'avoir trahi, sont aujourd'hui en train de trahir la mémoire d'Houphouët-Boigny, en allant sceller des alliances avec des gens qui n'ont rien à avoir avec son combat. Une alliance de gens pleins de haines et d'envie vengeance » a-t-il expliqué.

Adjoumani a remercié ses parents pour leur mobilisation spontanée, car, l'en croire, c'est seulement la veille (le samedi 15 juin 2019) qu'il a accepté la tenue de la cérémonie. Il a traduit cela comme le signe de leur soutien « indéfectible » à son égard.

Les chefs traditionnels, chefs religieux, associations de jeunesses et de femmes de la région étaient tous représentés. Les populations sont venues d'Assuefry, de Transua, Sandégué, Tabagne, Gouméré et même de Boudoukou, pour lui exprimer leur soutien. Des jeunes cadres de la région étaient de sa délégation. Notamment, Inouss Kouanda (député de Tanda) et Sanon Jean-François, député de Kouassidatekro (fraîchement arrivé du Pdci-Rda, pour le Rhdp).

«Adjoumani est un signe fils de la région. Nous étions adversaires hier, nous voilà ensemble aujourd'hui. Nous devons le soutenir. Population du Gontougo, sois fière que l'un de tes fils soit un homme de confiance du Président Alassane Ouattara. Nous sommes avec vous, monsieur le ministre », a lancé le député Sanon.

Cote d'Ivoire

Le RHDP en ordre de marche pour la présidentielle de 2020

En Côte d'Ivoire, le parti au pouvoir vient de compléter ses instances après des mois d'attente. Au… Plus »

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: L'Intelligent d'Abidjan

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.