16 Juin 2019

Burkina Faso: Bitumage des voiries du 11-Décembre - Les populations invitées à faire preuve d'indulgence

Pour le gouverneur de de la région du Centre-Est, Antoine Ouédraogo (2e à g.), les aménagements permettront d'améliorer le trafic et les échanges intra-urbains.

Le gouverneur de la région-hôte des festivités du 11-Décembre 2019, Antoine Ouédraogo, a lancé le démarrage technique des travaux d'aménagement et de bitumage de voiries dans les villes de Tenkodogo, Koupèla et Ouargaye, le jeudi 13 juin 2019 à Tenkodogo.

Après le lancement officiel des travaux de construction des différentes infrastructures du 11-Décembre, le démarrage technique des travaux d'aménagement et de bitumage de voiries dans les villes de Tenkodogo, Koupèla et Ouargaye, a été lancé le jeudi 13 juin 2019 à Tenkodogo. C'est au cours d'un atelier, présidé par le gouverneur de la région-hôte des festivités du 11-Décembre 2019, Antoine Ouédraogo.

Ces travaux s'inscrivent dans le cadre de la stratégie de modernisation des infrastructures routières urbaines pour la célébration du 59e anniversaire de l'indépendance du Burkina Faso. Sur la base des requêtes et propositions des forces vives de la région, le ministère des Infrastructures a entrepris des études de faisabilité.

Ce qui a abouti à retenir, pour la ville de Tenkodogo, 39 rues à bitumer en enduit superficiel, trois aires publiques pour tribunes et parking, cinq rues dans chacune des villes de Koupèla et Ouargaye, soit un linéaire final d'environ 48 km de voiries. D'un coût global d'environ 15 milliards F CFA (travaux, contrôle et supervision y compris), les travaux sont financés intégralement par le budget de l'Etat, gestion 2019.

Ces aménagements visent d'une part, à permettre une bonne structuration du réseau routier urbain des communes bénéficiaires dans la région et d'autre part à améliorer l'accessibilité aux infrastructures administratives, sanitaires et centres de productions et d'habitations des communes-cibles. Ils permettront en outre d'améliorer la circulation et de fluidifier le trafic urbain à l'intérieur des villes de Tenkodogo, Koupèla et Ouargaye. Selon le premier responsable de la région, Antoine Ouédraogo, ce projet est aussi conforme aux orientations du Plan national du développement économique et social (PNDES).

Sensibiliser tous les acteurs

De l'avis du DG d'AGETIB, Mathieu Lompo (milieu), l'essentiel, des travaux seront achevés au 11 décembre 2019.

Pour le gouverneur de de la région du Centre-Est, l'atelier technique de démarrage qui est un maillon important du projet de réalisations des travaux de voiries, a pour but de sensibiliser et d'informer tous les acteurs sur les enjeux dudit projet afin que les travaux se passent dans de bonnes conditions pour les populations des communes bénéficiaires et des environs.

«Il y aura certainement des désagréments et les populations sont invitées à réserver un bon accueil aux entreprises en faisant preuve de compréhension et de tolérance», a interpellé le gouverneur Ouédraogo. Il a précisé que les résultats attendus à l'issue des travaux sont l'amélioration du trafic et des échanges intra-urbains, l'amélioration de la sécurité routière et la création d'emplois pour les jeunes et les femmes.

«Au-delà des 48 kilomètres, il y aura un réseau d'assainissement qui va faire environ 60 kilomètres de caniveaux qui seront réalisés. Des travaux connexes d'environ 13 kilomètres de clôture dans les trois villes seront réalisés. Nous allons faire la clôture des bâtiments qui côtoient les voiries qui seront réalisées, notamment les écoles, les centres de santé, les postes de police ou de gendarmerie», a indiqué le directeur général de l'Agence des travaux d'infrastructures du Burkina (AGETIB), Mathieu Lompo.

Il a précisé que les délais d'exécution diffèrent en fonction des lots, mais l'essentiel des travaux va être dans la fourchette du 11 décembre 2019. Quant aux travaux confortatifs, les signalisations routières, M. Lompo a confié qu'ils seront réalisés après les festivités.

Burkina Faso

La colère des familles des 11 personnes décédées en garde à vue

Au Burkina Faso, 11 personnes sont décédées dans une cellule de l'unité antidrogue de la… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Sidwaya

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.