17 Juin 2019

Afrique: Assemblées annuelles de la BAD - La volonté d'intégration réaffirmée

Les travaux ouverts le 11 juin dernier à Malabo se sont achevés vendredi dernier sur une convergence de vues.

Les assemblées annuelles de la Banque africaine de Développement (BAD) se sont déroulées du 11 au 14 juin dernier à Malabo en Guinée équatoriale, sur le thème : « L'intégration régionale pour la prospérité économique de l'Afrique ». Durant quatre jours, il a été question de débats, de signature d'accords, de concertations, etc. avec, en toile de fond tous les efforts à mener et les mesures à prendre pour faire de l'intégration en Afrique un levier de croissance, un facteur de développement.

Et au quotidien, l'intégration a été ressentie par les plus de 2000 participants. « J'ai voyagé à travers le monde. J'ai vécu et témoigné notre volonté d'intégration en discutant avec chacun de vous, en rencontrant des gens venant de partout », a indiqué Cesar Augusto Mba, ministre équato-guinéen des finances et président du conseil des gouverneurs de la BAD. Un sentiment partagé par Akinwumi Adesina, président du groupe de la BAD, qui salue la convergence de vue des participants malgré leurs différences. « 80 gouver neurs de pays, cultures et réalités différentes ont eu en commun leur fierté et leur soutien à la Banque pour une Afrique qui a besoin de tous ses fils et de ses partenaires pour s'élever et s'affirmer », a-t-il souligné dans son discours de clôture.

Mais il n'a pas seulement été question du développement de l'Afrique la situation de la banque était également au menu de ces assises. C'est ainsi que concernant la recapitalisation globale de la banque, la finalisation du processus a été renvoyée au mois d'octobre prochain. L'intégration de l'Irlande en tant que pays membre du Fonds africain de développement a été adoptée, ce qui induit une augmentation du capital du fonds.

Une hausse du salaire du président de 26%, afin de normaliser son indemnité de retour à partir de janvier 2016 a été adopté à l'issue d'un vote serré, mais l'augmentation de 4% à compter de janvier 2018, de même qu'une hausse de 2,6% pour les administrateurs ont connu un voté défavorable. Ces assises ont également été marquées par le départ de certains administrateurs dont celui du Cameroun,

M. Obam Nlo. En quittant Malabo, rendez-vous a été pris pour fin mai 2020 en Côte d'Ivoire. Ces assemblées annuelles seront marquées par l'élection d'un nouveau président, le mandat de cinq ans d'Akinwumi Adesina prenant fin à cette date. Mais déjà, le Nigérian a dit être candidat à sa propre succession.

Cameroun

Route Mora-Dabanga-Kousseri - La deuxième phase des travaux lancée

Cette étape lancée samedi dernier à Mora concerne la réalisation physique du projet que va… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Cameroon Tribune

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.