17 Juin 2019

Congo-Brazzaville: Police nationale - Des inspecteurs en formation

L'inspection générale, en partenariat avec le service de sécurité intérieure près l'ambassade de France au Congo, renforce les capacités de son personnel à travers un séminaire qui se tient, du 17 au 28 juin, à Brazzaville.

« La fonction de contrôle qu'exerce l'inspection générale de la police nationale implique que celui qui en est investi possède les qualités professionnelles lui permettant de mieux appréhender les subtilités du magistère de la discipline et du contrôle », a déclaré l'inspecteur général de la police, le général Jacques Antoine Bouiti, à l'ouverture des travaux. Le séminaire qui va durer douze jours est animé par le commandant Yves Lassale, venu de France. Il se tient sur le thème « L'organisation et les missions de l'inspection générale de la police nationale » mais plusieurs sous-thèmes y seront également développés.

Le général Jacques Antoine Bouiti a estimé que de cette formation, sortiront des hommes suffisamment qualifiés, capables de promouvoir un avenir meilleur à l'inspection générale de la police nationale. C'est sans nul doute pour cela que le préfet, directeur de cabinet du ministre de l'Intérieur et de la décentralisation a exhorté à l'assiduité, à la pleine maîtrise des notions enseignées qui constituent une source à laquelle ces inpecteurs de police puiseront la subtance au moment de l'action. En effet, Séraphin Ondélé a souligné que cette formation est une occasion pour les inspecteurs de police, considérés comme protecteurs de l'Etat et garants de l'ordre public, de renforcer leurs capacités de contrôle et de régulation dans la pleine légalité.

Pour sa part, l'ambassadeur de France au Congo, Bertrand Cochery, a rappelé que ce séminaire est le fruit de la coopération française en matière de sécurité intérieure permettant aux pays amis d'avoir un dispositif policier efficace. Selon le diplomate français, par cette formation, les inspecteurs vont acquérir les méthodes et les savoirs pour une police au service de l'Etat de droit, jouer pleinement leur rôle d'auxiliaires de justice et assumer les fonctions d'audit, de contrôle et d'enquête administrative ou judiciaire. « Il s'agit donc de jouer le rôle de garde-fou », a-t-il indiqué.

Congo-Brazzaville

Projet lisungi - Le versement des allocations suspendu à Mfilou

Le ministère des Affaires sociale et de l'action humanitaire a décidé de suspendre jusqu'à… Plus »

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

Plus de: Les Dépêches de Brazzaville

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.