Cote d'Ivoire: Secteur éducation/Formation - Des inspecteurs plaident pour l'application du profil de carrière

« La nécessité de l'application du profil de carrière pour un encadrement renforcé: cas des inspecteurs de grade A5 ». Tel était le thème de l'assemblée générale constitutive de la Coordination nationale des inspecteurs du secteur éducation/formation de Côte d'Ivoire Cnisef-Ci.

Cette cérémonie a eu lieu le 15 juin 2019, à la bibliothèque nationale d'Abidjan-Plateau. A travers ce thème, ces nouveaux inspecteurs plaident auprès du gouvernement afin qu'ils soient redéployés dans leurs nouvelles fonctions conformément au décret n°2015-432 du 10 juin 2015 portant classification des grades et emplois dans l'administration publique de Côte d'Ivoire.

En effet, il ressort d'une analyse faite par Koffi N'Guessan Daniel, président du comité ad hoc, qu'à l'issue de concours exceptionnels promotionnels organisés par le ministère de la Fonction publique, les admis ont été reclassés dans les grades A5, A6 et A7. Mais, un communiqué de la direction des ressources humaines du ministère de l'Éducation nationale, de l'Enseignement technique et de la Formation professionnelle leur a demandé de rester à leurs anciens postes et fonctions.

Les concours exceptionnels de promotion de 2016 et 2017 font passer un enseignant de l'emploi de professeur de lycée de grade A4 aux emplois d'inspecteur pédagogique principal (grade A5), inspecteur en chef (grade A6) et inspecteur général (grade A7).

Par ailleurs, le ministère de l'Éducation nationale a élaboré un document appelé Référentiel des métiers de l'administration scolaire (Ramas). Qui précise pour chaque grade et emploi, les tâches à exécuter. Ainsi, les tâches d'encadrement, d'évaluation et de suivi sont confiées aux fonctionnaires de grades A5, A6 et A7. Les tâches d'enseignement sont réservées aux professeurs des lycées et collèges. Cela signifie que les inspecteurs ne veulent plus être des enseignants craie en main.

« Nous sommes victimes d'une injustice car dans tous les autres ministères, les inspecteurs ont été redéployés dans leurs nouveaux emplois. Seuls ceux du secteur éducation/formation connaissent ce problème. Nous ne comprenons pas. Quel est ce concours de promotion qui maintient les admis à leurs anciens postes ? » s'interroge-t-il.

Au terme des travaux, Koffi N'Guessan Daniel dit Kroutchev, professeur d'Histoire-géographie au lycée moderne 1 d'Abobo, a été élu premier secrétaire général de ce syndicat. Il a appelé à l'union pour la conservation des acquis et à la réhabilitation de l'image du fonctionnaire en service dans le secteur éducation/formation.

Ne ratez pas ce que tout le monde regarde

A La Une: Cote d'Ivoire

Plus de: Fratmat.info

à lire

AllAfrica publie environ 700 articles par jour provenant de plus de 140 organes de presse et plus de 500 autres institutions et particuliers, représentant une diversité de positions sur tous les sujets. Nous publions aussi bien les informations et opinions de l'opposition que celles du gouvernement et leurs porte-paroles. Les pourvoyeurs d'informations, identifiés sur chaque article, gardent l'entière responsabilité éditoriale de leur production. En effet AllAfrica n'a pas le droit de modifier ou de corriger leurs contenus.

Les articles et documents identifiant AllAfrica comme source sont produits ou commandés par AllAfrica. Pour tous vos commentaires ou questions, contactez-nous ici.